Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! (Code TURFOOVIP)

Pronostic tierce quarte quinté

C3
PRONOSTIC QUINTE ZETURF QATAR PRIX DE L'ARC DE TRIOMPHE R1 - C4
06/10/2019 - 16:05 • Plat • paris-longchamp
C5
Pari Simple Pari Couplé Pari 2 sur 4 Pari Multi Pari Tiercé Pari Quarté Pari Quinté
Nb chevaux : 12
Prix : 5000000€
Discipline : Plat
Distance : 2400m
Conditions : GROUPE I , PLAT, 2.400 mètres, corde à DROITE.- La prime aux propriétaires ne s'applique pas dans cette épreuve et les primes aux éleveurs sont fixées comme suit :135.000 (1er), 54.000 (2ème), 27.000 (3ème), 13.500 (4ème), 6.750 (5ème).Pour chevauxentiers et juments de3 ans et au-dessus .Poids : 3 ans, 56 k.1/24 ans et au-dessus, 59 k.1/2 .Versement à la poule des propriétaires : 8.300 à l'engagement le mercredi 15 mai ou 120.000 au 1er engagement supplémentaire le 2 octobre. Forfait initial :Lundi 30 septembre à 11 h.30. La course sera précédée d'un défilé. Le nombre de partants sera réduit en éliminant les chevaux auxquels le service des handicapeurs de FRANCE GALOP aura attribué les valeurs Handicap les plus faibles .Un trophée sera offert par Son Altesse Cheikh Abdullah Bin Khalifa AL THANI, Monsieur Edouard de ROTHSCHILD, Président de FRANCE GALOP, Monsieur Jean-Pierre COLOMBU, Vice-Président de FRANCE GALOP et Monsieur Olivier DELLOYE, Directeur Général de FRANCE GALOP, au pro
Pronostics Rapports Cotes Outils Pariez

ENABLE peut réaliser l'exploit ! 

C'est le moment, c'est l'instant, celui du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2019, support de notre Ze5-Evénement de ce dimanche à Longchamp, et disputé bien évidemment sur le parcours des 2.400 mètres, avec une lice à 0 pour ce grand jour. 

Certes, ils ne sont que 12 au départ, mais la fine fleur du moment est bien présente, aussi bien chez les 3 ans, que chez les aînés. Bien évidemment, la planète hippique toute entière attend un troisième sacre consécutif de la Reine Enable, un exploit encore jamais réalisé dans l'Arc, ce qui situe le degré de difficulté de la chose, mais pour se faire, la championne de John Gosden a tous les atouts de son côté, arrivant meilleure que jamais sur son ultime objectif, ayant connu une préparation parfaite, diamétralement opposée à celle de l'an passé où son mentor a avoué qu'elle n'était pas au sommet de sa forme. Cette fois, tout est réuni pour la voir réaliser l'exploit, en compagnie de Frankie Dettori pour qui ce serait un septième succès dans l'épreuve reine ! 

Face à elle, deux cadets aux dents acérées, à commencer par le français Sottsass, qui offre à Jean-Claude enfin une chance de pouvoir gagner l'épreuve dont il rêve depuis si longtemps, lui qui fut impérial dans le Jockey-Club et a montré dans le Prix Niel qu'il tenait la distance et qu'il serait au top pour le jour J, et sur la faculté d'accélération qu'il a démontrée, il est vraiment capable de tenir la dragée haute à la favorite. On peut faire le même constat pour Japan, le champion d'Aidan O'Brien ayant toutefois un profil assez opposé, car c'est surtout un cheval qui a une longue accélération, mais il a progressé au fil des courses tout au long de la saison et il s'annonce lui aussi comme un redoutable opposant. 

Quatrième l'an passé dans cette épreuve, le très attachant champion d'André Fabre Waldgeist a progressé depuis un an, se montrant vraiment bon en Angleterre à deux reprises notamment, dont une fois derrière Enable, et si le terrain n'est pas trop souple, il est encore capable de jouer un excellent rôle dans cet Arc. Magical, dominée plusieurs fois par Enable mais jamais de très loin, aussi bien dans la Breeders Cup l'an passé que cette saison, s'annonce une nouvelle fois redoutable pour le podium final car elle aussi c'est une guerrière, qui ne sera pas rebutée par un sol plus souple. Ghaiyyath, lui, c'est le facteur X, car on a encore en mémoire sa démonstration époustouflante en Allemagne où il a fait exploser le peloton, mais cette fois, l'opposition est toute autre. Cela dit, le protégé de C. Appleby, que l'on avait vu excellent également en France auparavant, peut imprimer un rythme sélectif à l'épreuve et donner du fil à retordre aux favoris.

Avouons que l'écart est plus important ensuite, mais un cheval comme French King, qui a acquis un moral d'enfer cette année à l'étranger, et notamment en Allemagne, a les moyens de grapiller une place en bout de combinaison en cas de défaillance du sextette de favoris, tout comme le japonais Kiseki qui n'a certes pas montré avoir l"étoffe d'un gagnant dans le Prix Fois mais que l'on peut considérer comme un trouble-fête potentiel pour une cinquième place.

N° - Cheval
Voir
zeturf 15h14
PESLIER O. - 59.5 k - M4 - PANTALL HA. - Cde 5 1p 1p 1p 1p (18)6p 3p 2p 3p Gains : 793083 €

Un protégé de Henri-Alex Pantall au parcours vraiment atypique, surtout pour un cheval français, puisqu’il s’agira ici de sa première sortie de la saison dans l’Hexagone, et ce en étant invaincu en quatre sorties cette année, une dans un groupe II à Doha, les trois autres en Allemagne où il reste sur un succès dans un groupe I à Hoppegarten. Cela a eu pour effet de lui donner un moral de vainqueur au moment d’affronter l’élite mondiale, lui qui en France n’avait pas dépassé le niveau listed. Sa tâche se complique singulièrement ici mais le terrain ne le dérangera pas. Outsider amusant. 

BOUDOT PC. - 59.5 k - M5 - FABRE (S) A. - Cde 3 1p 3p 3p 1p (18)5p 5p 4p 1p Gains : 1989576 €

Difficile de faire plus attachant que ce pensionnaire d’André Fabre qui semble se bonifier avec le temps. Quatrième de cette épreuve l’an passé, il a pu s’imposer dans le Prix Ganay en début de saison avant de fort bien se défendre outre-Manche ensuite, aussi bien dans les Prince of Wales dans un terrain pourtant trop souple, que dans les King George où il a fini troisième de la Reine Enable. Ici encore, sa chance pour le podium est de premier ordre, même si un sol trop assoupli pourrait compliquer sa tâche. Priorité.

BUICK W. - 59.5 k - M4 - APPLEBY C. - Cde 12 1p 3p 1p (18)1p (17)1p 1p Gains : 345860 €

Lui, c’est un peu le facteur X au départ de la course, car ce porteur des couleurs Godolphin nous avait ébloui dans le Prix d’Harcourt en début de saison, avant de décevoir dans le Ganay de Waldgeist, mais avec des excuses à faire valoir. Il s’est fait totalement pardonner ensuite en Allemagne, à Baden, où il a littéralement fait voler en éclat une opposition il est vrai pas très relevée. Il en sera tout autre ici, et ce cheval allant devrait très vite effacer son numéro en dehors dans les stalles. Doutes tout de même sur son aptitude dans un terrain bien souple. Attention ! 

SOUMILLON C. - 59.5 k - M5 - SUMII K. - Cde 7 3p 2p 2p (18)5p 2p 3p 3p 8p Gains : 4137533 €

Les nippons aiment tellement la France que c’est quasiment grâce à eux que cet Arc est support du Ze5-Evénement du jour. Le partenaire de Christophe Soumillon est d’ores et déjà bien connu chez nous puisqu’il a couru le Prix Foy, où il fut dominé nettement par Waldgeist après être allé devant. Si l’on peut escompter des progrès de sa part, pas certain que cela soit suffisant pour jouer les premiers rôles ici. Outsider.

KAWADA Y. - 59.5 k - M4 - OTAKE M. - Cde 4 1p 8p 6p (18)1p 4p 1p 5p 1p Gains : 3787402 €

Cliquez ici pour voir l'avis sur BLAST ONEPIECE (JPN) sur ZEturf.fr

LEMAIRE C-P. - 59.5 k - M4 - TEZUKA T. - Cde 2 3p 1p 2p (18)1p 2p 1p 1p Gains : 2676760 €

Cliquez ici pour voir l'avis sur FIEREMENT (JPN) sur ZEturf.fr

BARZALONA M. - 59.5 k - M5 - LUKA V. - Cde 11 3p 2p 3p 1p (18)4p 4p 1p 3p Gains : 200518 €

Cliquez ici pour voir l'avis sur NAGANO GOLD (GB) sur ZEturf.fr

DETTORI L. - 58 k - F5 - GOSDEN J. - Cde 9 1p 1p 1p (18)1p 1p 1p (17) Gains : 728697 €

La Reine ! Comme Trêve il n’y a pas si longtemps, la crack de John Gosden va elle aussi tenter l’inédit triplé dans l’Arc, ayant gagné les deux premiers sur deux pistes différentes, le premier à Chantilly, le deuxième l’an passé sur cette piste de Longchamp. Contrairement à l’an passé, son année 2019 s’est déroulée sans le moindre pépin physique, ce qui lui a permis d’afficher une partition limpide, remportant trois nouveaux groupes I. Crystal Ocean l’a faite avancer à Ascot dans les King George, Magical n’a jamais pu essayer de le faire dans les Yorkshire Oaks, où Enable a gagné de bout en bout dans une action splendide. Elle arrive donc fin prête pour son objectif ultime, qui permettrait à son jockey Frankie Dettori d’entrer un peu plus dans la légende. Un terrain assoupli ne semble pas de nature à la gêner. En route pour l'exploit !

O'BRIEN Don. - 58 k - F4 - O'BRIEN AP. - Cde 8 1p 2p 2p 2p 1p 1p 1p (18)2p Gains : 2767139 €

Première “O’Brien” au départ, sa musique ne souffre d’aucune anicroche, sauf dans l’Arc l’an passé où elle avait déçu. Mais cette année, elle a été d’une époustouflante régularité, ne sortant jamais des deux premiers. Dominée à deux reprises par Enable, et même trois si l’on compte la Breeder’s Cup l’an passé, elle n’arrive aucunement en victime expiatoire, même si Ryan Moore lui a préféré Japan. Compétitive pour le podium ! 

MOORE RL. - 56.5 k - M3 - O'BRIEN AP. - Cde 10 1p 1p 1p 3p 4p (18)1p 1p 7p Gains : 1440134 €

Il est de ces chevaux qui semble progresser au fil des courses. Car les dernières sorties de ce second protégé d’Aidan O’Brien n’ont rien à voir avec sa troisième place du Derby d’Epsom. Facile vainqueur de groupe II à Ascot just derrière, il a gagné notre Grand Prix de Paris le 14 juillet avec facilité, et surtout il a battu le grand absent Crystal Ocean à la lutte dans les International Stakes, une performance qui le situe indirectement tout près d’Enable en valeur pure. Première chance ! 

TAKE Y. - 56.5 k - M3 - ROUGET (S) JC. - Cde 6 2p 5p 2p 2p 5p 2p (18)1p Gains : 119460 €

Cliquez ici pour voir l'avis sur SOFT LIGHT sur ZEturf.fr

DEMURO C. - 56.5 k - M3 - ROUGET (S) JC. - Cde 1 1p 1p 1p 5p (18)1p 4p Gains : 978900 €

L’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget dans la course est un peu l’autre facteur X de la course avec Ghaiyyath, car finalement ses limites sont inconnues. Si ses premières courses n’avaient rien révélé de monstrueux, il a montré toute l’étendue de son talent depuis son succès désinvolte du Prix de Suresnes, surtout en l’emportant aisément dans le Prix du Jockey-Club devant un Persian King (peut-être diminué) qu’il n’a pas regardé. Dans le Prix Niel, il s’agissait de voir s’il pouvait tenir la distance, même si le doute était assez mince à ce sujet, et si son jockey s’est fait peur en ne voyant le jour qu’à cent cinquante mètres du poteau, il a gagné sur une simple accélération, il est vrai dans un lot assez faible. Il arrive sur cet Arc à 100%, et son dernier travail fut excellent. Un terrain plus souple l’avantagerait certainement, mais il va partout, et il a tiré le 1 à la corde, un atout certain avec l’open-stretch qu’il pourra emprunter à loisir. Un troisième sacre d'Enable serait magnifique, mais il peut l'en empêcher. L'opposition directe ! 

Étude des partants

Base : 8 - enable (gb)
Coup de coeur : 12 - sottsass
Coup de poker : 10 - japan (gb)
Le regret : 11 - soft light
N° - Cheval Jockey Poids S/Age Entraineur C O. E. Musique Avis
1 - french king (gb) peslier o. 59.5k M4 pantall ha. 5 1p 1p 1p 1p (18)6p 3p 2p 3p 30.2
casaque

Un protégé de Henri-Alex Pantall au parcours vraiment atypique, surtout pour un cheval français, puisqu’il s’agira ici de sa première sortie de la saison dans l’Hexagone, et ce en étant invaincu en quatre sorties cette année, une dans un groupe II à Doha, les trois autres en Allemagne où il reste sur un succès dans un groupe I à Hoppegarten. Cela a eu pour effet de lui donner un moral de vainqueur au moment d’affronter l’élite mondiale, lui qui en France n’avait pas dépassé le niveau listed. Sa tâche se complique singulièrement ici mais le terrain ne le dérangera pas. Outsider amusant. 

Voir la fiche du cheval
2 - waldgeist (gb) boudot pc. 59.5k M5 fabre (s) a. 3 1p 3p 3p 1p (18)5p 5p 4p 1p 16.3
casaque

Difficile de faire plus attachant que ce pensionnaire d’André Fabre qui semble se bonifier avec le temps. Quatrième de cette épreuve l’an passé, il a pu s’imposer dans le Prix Ganay en début de saison avant de fort bien se défendre outre-Manche ensuite, aussi bien dans les Prince of Wales dans un terrain pourtant trop souple, que dans les King George où il a fini troisième de la Reine Enable. Ici encore, sa chance pour le podium est de premier ordre, même si un sol trop assoupli pourrait compliquer sa tâche. Priorité.

Voir la fiche du cheval
3 - ghaiyyath (ire) buick w. 59.5k M4 appleby c. 12 1p 3p 1p (18)1p (17)1p 1p 11.1
casaque

Lui, c’est un peu le facteur X au départ de la course, car ce porteur des couleurs Godolphin nous avait ébloui dans le Prix d’Harcourt en début de saison, avant de décevoir dans le Ganay de Waldgeist, mais avec des excuses à faire valoir. Il s’est fait totalement pardonner ensuite en Allemagne, à Baden, où il a littéralement fait voler en éclat une opposition il est vrai pas très relevée. Il en sera tout autre ici, et ce cheval allant devrait très vite effacer son numéro en dehors dans les stalles. Doutes tout de même sur son aptitude dans un terrain bien souple. Attention ! 

Voir la fiche du cheval
4 - kiseki (jpn) soumillon c. 59.5k M5 sumii k. 7 3p 2p 2p (18)5p 2p 3p 3p 8p 47.5
casaque

Les nippons aiment tellement la France que c’est quasiment grâce à eux que cet Arc est support du Ze5-Evénement du jour. Le partenaire de Christophe Soumillon est d’ores et déjà bien connu chez nous puisqu’il a couru le Prix Foy, où il fut dominé nettement par Waldgeist après être allé devant. Si l’on peut escompter des progrès de sa part, pas certain que cela soit suffisant pour jouer les premiers rôles ici. Outsider.

Voir la fiche du cheval
5 - blast onepiece (jpn) kawada y. 59.5k M4 otake m. 4 1p 8p 6p (18)1p 4p 1p 5p 1p 98
6 - fierement (jpn) lemaire c-p. 59.5k M4 tezuka t. 2 3p 1p 2p (18)1p 2p 1p 1p 45.7
7 - nagano gold (gb) barzalona m. 59.5k M5 luka v. 11 3p 2p 3p 1p (18)4p 4p 1p 3p 71.6
8 - enable (gb) dettori l. 58k F5 gosden j. 9 1p 1p 1p (18)1p 1p 1p (17) 1.7
casaque

La Reine ! Comme Trêve il n’y a pas si longtemps, la crack de John Gosden va elle aussi tenter l’inédit triplé dans l’Arc, ayant gagné les deux premiers sur deux pistes différentes, le premier à Chantilly, le deuxième l’an passé sur cette piste de Longchamp. Contrairement à l’an passé, son année 2019 s’est déroulée sans le moindre pépin physique, ce qui lui a permis d’afficher une partition limpide, remportant trois nouveaux groupes I. Crystal Ocean l’a faite avancer à Ascot dans les King George, Magical n’a jamais pu essayer de le faire dans les Yorkshire Oaks, où Enable a gagné de bout en bout dans une action splendide. Elle arrive donc fin prête pour son objectif ultime, qui permettrait à son jockey Frankie Dettori d’entrer un peu plus dans la légende. Un terrain assoupli ne semble pas de nature à la gêner. En route pour l'exploit !

Voir la fiche du cheval
9 - magical (ire) o'brien don. 58k F4 o'brien ap. 8 1p 2p 2p 2p 1p 1p 1p (18)2p 17.5
casaque

Première “O’Brien” au départ, sa musique ne souffre d’aucune anicroche, sauf dans l’Arc l’an passé où elle avait déçu. Mais cette année, elle a été d’une époustouflante régularité, ne sortant jamais des deux premiers. Dominée à deux reprises par Enable, et même trois si l’on compte la Breeder’s Cup l’an passé, elle n’arrive aucunement en victime expiatoire, même si Ryan Moore lui a préféré Japan. Compétitive pour le podium ! 

Voir la fiche du cheval
10 - japan (gb) moore rl. 56.5k M3 o'brien ap. 10 1p 1p 1p 3p 4p (18)1p 1p 7p 12.5
casaque

Il est de ces chevaux qui semble progresser au fil des courses. Car les dernières sorties de ce second protégé d’Aidan O’Brien n’ont rien à voir avec sa troisième place du Derby d’Epsom. Facile vainqueur de groupe II à Ascot just derrière, il a gagné notre Grand Prix de Paris le 14 juillet avec facilité, et surtout il a battu le grand absent Crystal Ocean à la lutte dans les International Stakes, une performance qui le situe indirectement tout près d’Enable en valeur pure. Première chance ! 

Voir la fiche du cheval
11 - soft light take y. 56.5k M3 rouget (s) jc. 6 2p 5p 2p 2p 5p 2p (18)1p 69.7
12 - sottsass demuro c. 56.5k M3 rouget (s) jc. 1 1p 1p 1p 5p (18)1p 4p 5.4
casaque

L’autre pensionnaire de Jean-Claude Rouget dans la course est un peu l’autre facteur X de la course avec Ghaiyyath, car finalement ses limites sont inconnues. Si ses premières courses n’avaient rien révélé de monstrueux, il a montré toute l’étendue de son talent depuis son succès désinvolte du Prix de Suresnes, surtout en l’emportant aisément dans le Prix du Jockey-Club devant un Persian King (peut-être diminué) qu’il n’a pas regardé. Dans le Prix Niel, il s’agissait de voir s’il pouvait tenir la distance, même si le doute était assez mince à ce sujet, et si son jockey s’est fait peur en ne voyant le jour qu’à cent cinquante mètres du poteau, il a gagné sur une simple accélération, il est vrai dans un lot assez faible. Il arrive sur cet Arc à 100%, et son dernier travail fut excellent. Un terrain plus souple l’avantagerait certainement, mais il va partout, et il a tiré le 1 à la corde, un atout certain avec l’open-stretch qu’il pourra emprunter à loisir. Un troisième sacre d'Enable serait magnifique, mais il peut l'en empêcher. L'opposition directe ! 

Voir la fiche du cheval