Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!

Les chevaux repérés


Bulletin du 3 Février

Renora

Parfaitement partie dans le Prix du Lion d'Angers le 24 janvier (2850m Petite Piste), cette fille de Capriccio entraînée par Franck Boismartel a été reprise par Franck Ouvrie qui a préféré attendre un dos. Elle a ensuite patienté le long de la corde dans le dos des premières, mais par le jeu des relais, elle s'est retrouvée assez mal placée à l'entrée de la ligne droite. Son driver a été obligé de la décaler, passant rapidement de la corde en troisième épaisseur. En quelques foulées, elle a mis tout le monde d'accord finissant extrêmement vite et obtenait ainsi son quatrième succès. Mais voilà, il y a un "hic" ! Durant sa courte carrière, elle s'est déjà montrée fautive à de nombreuses reprises (12 fois en 19 sorties). Elle semble néanmoins avoir un brin de classe et devrait trouver de bons engagements étant donné la faiblesse de ses gains (seulement 38 000 € à ce jour). Dès lors, il faudra s'en méfier à l'avenir.

Venividivici Joe

Bien parti dans le Prix de la Thiérache (2700m Grande Piste), le fils de Paul Trot entraîné par Hugo W. Langeweg Jr s'est vite retrouvé en troisième position côté corde et avait de belles ressources dans le dernier virage mais plusieurs attaques se sont précisées à l'extérieur et il a ensuite connu tout les "malheurs du monde" dans cette épreuve. Il s'est donc retrouvé en septième position au centre à l'entrée de la ligne droite derrière un adversaire qui n'avançait plus. C'était dès lors impossible pour lui de revenir disputer la victoire. Un trou s'est alors ouvert à la corde et son driver s'y est infiltré. Pendant ce temps Podium du Rib filait vers la victoire sans être inquiéter et Venividivici Joe finit très fort, venant même inquiéter Overwave sur ses fins aux abords du poteau... mais c'était trop tard, il hérita de la troisième place. Sans ses malheurs, il aurait sans doute lutter pour la victoire avec le futur lauréat. A cette occasion, il battait son record, désormais de 1'13''6. Âgé de 7 ans, il a encore de beau jour devant lui sur ce qu'il vient de montrer.

Tequila Cocktail

L'élève de Jean Baudron, née dans le pourpre puisque par Coktail Jet et Mahana, a gagné le Prix de Maisons-Laffitte (2200m Grande et Petite Piste) avec de la marge et sans forcer son talent. Bien partie au centre, son driver Jean-Pierre Dubois n'a pas cherché à la cacher mais s'est plutôt porté à l'extérieur de Tonia de Piencourt durant tout le parcours. Lorsque son adversaire a accéléré sèchement à la fin du dernier virage, elle a un instant été prise de vitesse mais dès que son driver lui a demandé de hausser le ton, elle a aussitôt répondu, accélérant en progression et l'a emporté de peu mais assez sûrement. Depuis ses débuts en course, elle compte déjà deux victoires et deuxième places en cinq sorties et semble promise à un bel avenir.

Qadidja

Partie tout à l'extérieur et prudemment dans le Prix de Raulhac (2175m Grande Piste), l'élève de Sébastien Guarato a rejoint les animatrices au début de la descente et est restée dans leur sillage le long de la corde jusqu'à l'intersection des pistes, endroit choisi par son jockey Eric Raffin pour hausser le rythme de l'épreuve. Il s'est infiltré côté corde et la fille de Coktail Jet a aussitôt creusé un petit écart avec le reste du peloton. Elle a ensuite poursuivi son effort et s'est mise définitivement hors de portée, accentuant progressivement son avance pour rallier le poteau avec cinq longueurs sur sa plus proche poursuivante dans le chrono de 1'13''4, son nouveau record. Souvent disqualifiée durant sa carrière (14 fois en 30 sorties), elle semble s'être calmée depuis quelques courses. Les bons réglages ont apparemment été trouvés pour lui éviter de commettre l'irréparable. En constants progrès depuis et en retard de gains, elle mérite notre confiance pour l'avenir.

Quérida des Fouées

Cette fille de 6 ans par Bassano a créé une grosse surprise le 31 janvier à l'arrivée du Prix Helen Johansson (2100m Autostart Grande Piste) en s'imposant à 100/1 (cote sur ZEturf). Elle battait à cette occasion la très bonne Pretty Jet. Très bien partie malgré son numéro 9 derrière la voiture, elle s'est portée au commandement pour aborder la descente. Rejointe ensuite par Palmyre qui lui prenait l'avantage, elle n'a fait aucun effort ensuite et se présentait en troisième position à l'entrée de la ligne droite avec des ressources derrière Palmyre, et Pretty Jet qui avait commencé son effort à l'extérieur. Eric Raffin son driver l'a alors vivement sollicité et elle déployait de belles battues dépassant ses rivales sur le poteau et signant un huitième succès dans sa carrière, certainement le plus beau. Elle enregistrait par la même occasion son nouveau record en 1'12''. Cette représentante de Théophile Loncke peut à nouveau s'illustrer prochainement. A suivre...