Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Gai comme un cheval de course

17/01/2011


Vous lisez ou entendez dire d’un cheval qu’il est « gai le matin ». Et parfois, en poursuivant votre lecture ou audition, vous lisez ou entendez « en espérant qu’il reproduise l’après-midi ce qu’il montre à l’entraînement le matin ». Avez-vous besoin de moi pour comprendre que le « matin », représente en fait l’entraînement, et l’« après-midi » les courses ? Oh, tous les chevaux ne sont pas entraînés les matins de leurs courses désormais, mais cette expression date d’une époque où les traditions étaient bien ancrées dans les méthodes d’entraînement…
Mais revenons à la « gaieté » de notre concurrent. Dire d’un cheval qu’il est « gai le matin » signifie qu’il montre une envie de courir, qu’il est en forme, presque à rigoler, comme un être humain qui montrerait sa gaieté. En d’autres termes, comme pour nous les humains, la gaieté est susceptible d’entraîner la réussite lors de l’épreuve à suivre.
Par conséquent, l’entraîneur qui dit de son cheval qu’il est « gai le matin », incite à le suivre en course. Le parieur serait donc bien inspiré d’en tenir compte, en glissant le concurrent en question dans ses combinaisons…