Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Rallonger ou raccourcir un cheval

07/03/2011


Allons bon, voilà que le corps du cheval est à ce point malléable qu’on peut le rallonger ou le raccourcir à loisir ? Non, non, vous n’y êtes pas, même si cette expression du jargon hippique relève du… raccourci : ce n’est pas directement du cheval dont il s’agit, mais de la distance sur laquelle il court. On dit qu’un cheval est rallongé s’il court sur plus long que la fois précédente, et a contrario raccourci s’il s’exprime sur plus court.
Mais cette expression est plus souvent utilisée pour des chevaux que l’on estime « spécialistes » d’une distance et qui, exceptionnellement, en sortent pour quelques centaines de mètres en plus ou en moins. Quand elle est utilisée (cette expression), le parieur doit de suite penser qu’il se passe quelque chose avec ce cheval, et que ses performances les plus récentes ne sont que partiellement à prendre en considération, car il va évoluer dans des conditions inhabituelles pour lui. On sait ainsi que certains trotteurs sont meilleurs jusqu’à 2100 mètres, d’autres à partir de 2700 mètres, ce qui n’empêche pas l’existence de polyvalents. Mais pour le galop, c’est plus rare de voir les concurrents naviguer d’une courte à une longue distance ou vice-versa. En fait, les entraîneurs de galopeurs jouent sur plusieurs variables pour déterminer la distance idéales pour leurs chevaux : l’aptitude du cheval bien sûr, mais aussi l’état du terrain (sec, souples, lourd…), et la surface (herbe et piste en sable fibrée peuvent présenter des différences). et c’est là que des différences apparaissent, quand un cheval change de surface notamment.