Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Le choix des montes, ou la préférence du jockey ou driver

14/03/2011


Pour le parieur, savoir qu’un jockey (pour les courses de galop) ou un driver (au trot) a choisi un concurrent plutôt qu’un autre dans une course est une indication de premier ordre. En jargon hippique, on dit ainsi que l’heureux cavalier ainsi concerné a « le choix des montes ». Comprenez, plusieurs propositions lui ont été faites pour la course, et c’est lui qui a opté pour tel concurrent plutôt que pour tel autre. Ce qui signifie que, selon son appréciation, le cheval qu’il a choisi a plus de chances de concrétiser une belle course que l’autre ou les autres qu’on a pu lui proposer. Et qui est mieux placé que le jockey ou driver pour se rendre compte de l’état de forme d’un cheval ?
C’est aussi pour cela que les meilleurs jockeys ou drivers deviennent « encore meilleurs ». Non seulement leur qualité de monte permet au cheval de donner son maximum, mais en plus ce sont les meilleurs chevaux qui leur sont proposés… Et ils ont la possibilité de décliner une offre insatisfaisante tout en continuant de courir.
Les parieurs débutants ont tendance à ne jouer que les drivers (Bazire, Levesque, Nivard…), les jockeys (Pasquier, Soumillon, Peslier…), sans chercher plus loin dans leur analyse de la course. Malgré ce défaut d’analyse, ils obtiennent des résultats, tout simplement pour la raison donnée plus haut, les meilleurs chevaux sont montés par les meilleurs hommes (ou femmes). Evidemment, le turfiste plus expérimenté, lui, ne peut se satisfaire d’idées aussi courtes et intégrera bien d’autres critères à son jugement. Il n’empêche, le choix des montes, c’est un avantage indéniable. Pour le savoir, en revanche, il faut être initié. Soit par des pronostiqueurs qui vous diront que tel jockey avait le choix entre trois chevaux et a donc choisi le sien (ce qui peut aussi signifier que l’on peut éliminer les deux autres de son pronostic) ; soit par vous-même, en faisant un papier rigoureux, et en remarquant ainsi qu’un cheval habituellement monté par Untel voit ce Untel se porter vers une autre monture…
En fait, le phénomène est simple, mais en déterminer toutes les nuances peut en revanche réclamer tout un raisonnement fondé sur une analyse fine…