Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Des titres à faire valoir

04/04/2011


Pour notre série consacrée au jargon hippique, je vous propose de nous intéresser aujourd’hui à l’expression « des titres à faire valoir », souvent complétée ainsi « des titres à faire valoir dans cette catégorie ». Couramment utilisée par les pronostiqueurs, elle désigne un cheval qui possède déjà une certaine expérience, et dont la lecture d’un papier attentif permet de remarquer qu’il a déjà obtenu de bons résultats face à des adversaires du niveau de ceux qu’il doit rencontrer.
Souvent, le pronostiqueur ne prend ainsi pas en compte les toutes dernières courses du concurrent en question (qui a pu soit faire une rentrée, soit courir à un niveau supérieur, soit dans des conditions de course différentes), mais celles où il a couru face à certains de ses adversaires à venir, ou face à des chevaux ayant battu les adversaires en question.
Oui, je sais, pour le profane, ça a l’air un peu compliqué, je vais essayer de clarifier. Quand on fait le papier d’une course, on essaye de trouver des références valables par rapport à la course à venir. On ne peut pas se fier, par exemple, à la seule musique du cheval, c’est-à-dire uniquement à ses toutes dernières performances, car elles n’ont pas forcément été acquises dans les mêmes conditions. Imaginons ainsi un cheval qui reste sur trois résultats faibles, mais en ayant essayé de courir à un niveau supérieur. Lorsqu’il redescend de catégorie, il retrouve le niveau où il s’est déjà illustré, et le pronostiqueur peut alors estimer qu’il a « des titres à faire valoir dans cette catégorie », ou encore « en pareille société », la « société » en question désignant donc la valeur de ses adversaires.
Le parieur, quand il rencontre cette expression « des titres à faire valoir », sait alors que le concurrent en question a une chance réelle de figurer dans la bonne combinaison.