Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Question de balancier

11/04/2011


Puisque la saison du galop commence à battre son plein, je vous propose, pour notre série consacrée au jargon hippique, de nous intéresser aujourd’hui à l’expression « question de balancier ». Lors du commentaire d’une course, avec une arrivée serrée, vous entendez ou lisez le commentateur dire : « L’arrivée est très disputée, ça va se jouer sur une question de balancier ».
Je vous arrête tout de suite, ce « balancier » n’a aucun rapport avec la pesée du jockey, encore moins du cheval. Il s’agit en fait du mouvement impulsé par le jockey à sa monture. Pour aller plus vite, le cheval balance son cou de l’arrière vers l’avant, pour une sorte de rythme de deux temps, en étant accompagné par un mouvement similaire des bras du jockey. Evidemment, deux chevaux qui courent côte à côte n’ont pas le même balancier, ce n’est pas en même temps qu’ils se projettent en avant, et la rapidité avec laquelle ils exécutent cette danse en deux temps n’est pas la même non plus.
C’est au naseau, à la première partie du corps du cheval, que la photo finish détermine le vainqueur d’une course. Hors, deux chevaux courant côte à côte, allant à la même vitesse, mais n’ayant pas le même balancier seront départagés par ce naseau, un peu comme les coureurs – humains – des courses d’athlétisme qui projettent leur torse en avant en fin de course. Voilà ce que l’on appelle une arrivée qui se joue sur une « question de balancier », c’est le cheval qui aura le plus le naseau projeté en avant qui l’emportera.

Notre illustration montre une photo finish issue du site http://www.saratoga.com/much-ado/saratoga-race-course/.