Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Indissociables au papier

30/05/2011


Faire le papier, maintenant, chers amis qui lisez régulièrement cette série d’articles dédiée au jargon hippique, vous savez ce que cela signifie : regarder attentivement toutes les performances précédentes de chaque concurrent d’une course à venir pour en dégager les favoris, les outsiders, les bons et les mauvais coups à jouer. Mais dans le prolongement de celle-ci, il est une autre expression du jargon hippique régulièrement utilisée : « indissociables au papier ». « Indissociables » au pluriel, car l’on parle alors de deux chevaux.
Vous connaissez bien sûr la signification de « indissociables », il s’agit de deux éléments que l’on est dans l’obligation d’associer. En l’occurrence, deux chevaux « indissociables au papier » sont deux chevaux que l’on considère d’égale valeur, et qui l’ont montré en terminant très près l’un de l’autre en (au moins) une circonstance d’un passé récent. Par exemple, lors d’une course courue en amont, nos deux protagonistes ont terminé deuxième et troisième, qui plus est avec un écart faible entre eux deux, alors qu’ils bénéficiaient de circonstances semblables à la course à venir (poids identique dans le cas du galop, ou mêmes distance et échelon de départ dans le cas du trot). Il est d’usage dans ce cas de dire que, si l’on retient l’un des deux chevaux dans sa combinaison, alors il faut retenir l’autre aussi, car les deux obéissent à la même logique (à l’inverse, si l’on décide d’en éliminer un, on peut éliminer l’autre aussi).
Pour autant, si vous voulez mon avis, cette notion de « indissociables au papier » reste très théorique. Les places à l’arrivée d’une course étant par définition limitées, il arrive bien souvent que l’un des deux seulement parvienne à ses fins. Personnellement, quand j’entends ou je lis « indissociables au papier » dans un pronostic, j’aurais tendance à fouiner davantage pour voir ce qui les dissocie, justement. Pour les courses, les pronostics sont très utiles car ils donnent une première indication, mais le turfiste, lui, aime aller au-delà.