Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

10 galopeurs à suivre dans les semaines à venir

27/05/2020

Déclassés, gênés, malheureux, bons finisseurs, préparés en vue d'engagements futurs... Les 10 galopeurs ci-dessous ont été repérés dans les jumelles de Turfoo et devraient assurément se distinguer dans les prochaines semaines. A vos tablettes !


AZTEC WARRIOR ne doit pas être condamné sur sa prestation dans le Quinté+ du 18 mai, car selon son entourage, il avait trouvé la distance est limite pour ses aptitudes. Il est compétitif à la valeur de handicap qui est la sienne en ce moment, et s’adapte à toutes les surfaces. Si Andreas Schutz le présente sur une distance autour de 2400 mètres, il ne faudra pas faire fi des chances d’AZTEC WARRIOR

Bien qu’âgé de 5 ans, FANFARON SPECIAL n’a couru qu’à huit reprises, dont six fois sur le steeple-chase de l’hippodrome de la Butte Mortemart. Lors de sa dernière sortie, il débutait dans les événements, dans le Prix du Président de la République (Gr III), ce qui ne l’avait pas empêché de s’octroyer la quatrième place au prix d’une fin de course intéressante. Capable de nouveaux progrès, FANFARON SPECIAL va sans doute faire plaisir à son entourage dans les semaines à venir.

La casaque de BOLD EGALE s’est mise à l’honneur dans le Prix Murat (Gr II) avec FEU FOLLET, un élève de Guillaume Macaire ayant recouvré toutes ses sensations. Même si l’opposition était de taille, le fils de Kapgarde réussissait à devancer le champion CARRIACOU pour la seconde place. Disposant encore d’une petite marge de progression, FEU FOLLET pourrait prendre part au Grand Steeple (Gr I) le 7 juin avec quelques ambitions.

GRACE BERE n’a pas mis longtemps à trouver ses marques dans les handicaps, elle s’est classée au quatrième rang pour sa première tentative dans un événement ayant eu lieu sur la PSF de Chantilly. Logiquement plébiscitée ensuite sur le gazon de Deauville, cette pensionnaire de Stéphane Stéphan Cerulis s’est une nouvelle fois bien comportée, elle concluait quatrième au prix d’une fin de course prometteuse. Si elle reste à ce niveau, un Quinté+ lui tend les bras.

JIZELLITA est désormais proche de la valeur de handicap qu’elle avait lors de sa victoire durant le printemps 2019 dans un Quinté+ disputé sur l’hippodrome de ParisLongchamp. De plus, sa course de rentrée dans un handicap sur la piste de Dieppe n’est pas mauvaise, elle concluait septième, alors qu’elle n’était pas à 100 % dixit son habile entraîneur. Avec une course de plus dans les jambes, il faut s’attendre à la voir se mettre à l’honneur.

Concurrente estimée par Romain Le Dren Doleuze, LA ROSELIERE n’a pas démérité lors de sa course de rentrée dans le Prix de la Gloriette (Q+), un handicap où elle avait brûlé du carburant en début de parcours à cause de son numéro quinze dans les stalles pour pouvoir venir s’emparer du commandement. Dans la phase finale, elle avait fait illusion pour une place. Promise à une victoire dans un Quinté+, il faut la suivre jusqu’à la victoire.

Durant l’été 2019, MOONLIGHT SYMPHONY, une élève de Mikel Delzangles, avait échoué de peu pour la victoire dans un événement remporté par ATTIRANCE. Elle effectuait sa rentrée le 19 mai dans ce genre de catégorie sans être tout à fait à 100 % selon son entourage, malgré cela, elle s’était emparée la troisième place au prix d’un plaisant effort final. Perfectible, cette fille de Sea The Moon ne tardera pas à remporter son gros handicap.

Le problème avec PORT DEAUVILLE c’est qu’il doit attendre dans un parcours, ce qui comporte des risques...  Une chose qui s'est confirmée dans le Prix du Centre d'Entraînement (Q+) où il a mis du temps à trouver l’ouverture, avant de bien conclure pour s’emparer de la sixième place. Lorsqu’il pourra bénéficier d’une course sélective et limpide, ce représentant de Franck Forési devrait pouvoir épingler un petit événement à son palmarès sur 2400 à 3100 mètres. 

Depuis sa victoire dans un Quinté+ au mois d’octobre dernier à Longchamp, VILARO est dorénavant pris à une valeur limite, malgré cela, il semble encore avoir la pointure d’un gros handicap comme le montre sa plaisante fin de course dans celui du 21 mai à Deauville. Ce jour-là, avec un meilleur numéro dans les stalles, il aurait peut-être gagné. Ce représentant de David Smaga doit être suivi avec assiduité sur des distances de 1400 à 2100 mètres.

WALEC a refait parler de lui dans la catégorie des gros handicaps durant l’hiver sur le gazon de Cagnes-sur-Mer en s’adjugeant une deuxième place à une petite encolure de WE RIDE THE WORLD, une bonne référence. Il ne faut évidemment pas prendre au pied de la lettre sa tentative du 14 mai, d’autant qu’il effectuait une petite réapparition sans être à 100 %. WALEC devrait se racheter avant la fin du printemps. 


Les 10 chevaux à suivre

AZTEC WARRIOR

FANFARON SPECIAL

FEU FOLLET

GRACE BERE

JIZELLITA

LA ROSELIERE

MOONLIGHT SYMPHONY

PORT DEAUVILLE

VILARO


| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |