Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Présentation du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2009

03/10/2009
Presentation Prix de l'Arc de Triomphe - Analyse des partants et meilleures chancesConsidérée comme la plus belle, la plus grande et la plus prestigieuse des courses hippiques du monde, le 88ème Qatar Prix de l'Arc de Triomphe sera suivi par des millions de passionnés dans le monde entier et plus de 50 000 personnes assisteront sur place à l'événement. Cette course de légende de 2 400 mètres est l'occasion de réunir les meilleurs jockeys internationaux, entraîneurs et surtout les meilleurs purs-sang actuels.

 

Cette édition aura un caractère exotique avec pour la première fois la venue d'un jockey russe, Magomet Kappushev, lauréat de plus de 1000 courses en Russie en selle sur The Bogberry, mais aussi un cheval brésilien, Hot Six monté par un jockey sud-américain, Tiago Pereira, ainsiq ue d'un pur-sang entraîné en République Tchèque par Zdeno Koplik, Tullamore. Évidemment Anglais et Irlandais feront le déplacement avec leurs stars, la plupart des 3 ans, 8 au total. Du côté des français, 8 purs-sang défendront le drapeau tricolore. Qui succèdera à la super star Zarkava, lauréate de l'édition 2008, sur ce très sélectif parcours de Longchamp ? Rendez-vous avec l'histoire et la légende de l'Arc, dimanche à 16h15.

Prix de l'Arc de Triomphe 2009 : Analyse et meilleures chances par le consultant de Turfoo

Les derniers arrosages de la piste de Longchamp ont eu lieu mercredi et jeudi mais des nuages accompagnés de quelques averses pourraient tomber ce dimanche. Cependant, le terrain devrait rester bon.

18-Sea The Stars : Ce fils de Cape Cross et de la championne Urban Sea, lauréate de l'Arc en 1993, réalise un parcours exceptionnel cette année, invaincu cette année et lauréat de cinq Groupe I sur des distances allant de 1600 à 2400 mètres. Il a fait sien les meilleures courses en Angleterre et en Irlande en remportant coup sur coup les 2000 Guinées, le Derby d'Epsom, les Eclipse Stakes, l'International Stakes et les Irish Champion Stakes. A chaque sortie, il balayait l'opposition en ne courant véritablement que les derniers hectomètres de course. Son rating est récemment passé à 140 après qu'il ait remporté sa dernière course de Groupe I, ce qui en fait un des meilleurs purs-sang du monde derrière les Sea Bird, Brigadier Gerard, Tudor Minstrel, Abernant, Ribot et Mill Reef. C'est un champion qui pourrait trouver son plus beau sacre dans cette épreuve. Longtemps indécis quant à sa venue à Longchamp à cause du terrain, qu'il préfère bon pour s'exprimer pleinement, les cieux ont apparemment été cléments jusqu'au jour J.

Il n'a jamais couru à Longchamp, n'a jamais connu des lots aussi bien composés, et n'a jamais rencontré la plupart de ses concurrents. Mais il possède énormément de classe. Pour entrer définitivement dans la légende, il devra vaincre dans ce championnat du monde des purs-sang.

19-Stacelita : Invaincue en 6 sorties, elle aurait pu ne pas l'être au si les commissaires n'avaient pas été aussi sévères en rétrogradant Dar Re Mi dans le Prix Vermeille, l'ultime préparatoire au Prix de l'Arc de Triomphe. Lors de cette épreuve, qui n'était pas un objectif en soi puisqu'elle effectuait une rentrée, la fille de Monsun ne pouvait répondre à l'accélération de Dar Re Mi, mais cette sortie devrait lui faire le plus grand bien en vue de son probable triomphe dans l'Arc. Avant cette sortie, elle remportait de toute une classe le Prix de Diane reléguant ses poursuivantes à plus de quatre longueurs. La championne de Martin Schwartz, entraînée par Jean-Claude Rouget essaiera d'entrer dans la légende, comme son jockey en verve cette année, Christophe-Patrice Lemaire, lauréat cette saison du Prix de Diane avec Stacelita et du Prix du Jockey-Club avec Le Havre.

Ensemble, ils devront déjouer les statistiques puisque depuis 1990 et la victoire de Saumarez, aucun pur-sang n'a remporté l'Arc de Triomphe en étant supplémenté (100 000 € cette année). Comptons sur son jockey expérimenté pour se sortir de son mauvais numéro 16 dans les stalles de départ. A eux d'écrire le plus beau des scénario.

2-Conduit : Dauphin de Cima de Triomphe pour sa rentrée en mai, il s'est ensuite classé troisième de Sea The Stars dans les Eclipse Stakes, puis a renoué avec la victoire lors de sa sortie suivante en remportant les King George VI And Queen Elizabeth Stakes avec la manière. Il devançait ce jour là deux autres représentants de Sir Michael Stoute qui réalisait donc un triplé pour son entraînement. Il ne faut pas oublier qu'à pareille époque l'an passé, il faisait sien la Breeders' Cup Turf dans le temps canon de 2'23''42 sur 2400 mètres.

Sa forme est certaine se présentant aujourd'hui en pleine possession de ses moyens. Ce fils de Dalakhani a les atouts pour faire aussi bien que son père en 2003. Il trouvera le bon terrain qu'il affectionne et nul doute qu'il possède la qualité pour inquiéter les favoris.

7-Getaway : Sa troisième tentative dans cette épreuve sera t-elle la meilleure ? Quatrième dans l'Arc 2007 remporté par Dylan Thomas où il traçait une magnifique ligne droite en se retrouvant dernier à l'entrée de la ligne droite. Dans l'Arc 2008 de Zarkava, il ne pouvait faire mieux que huitième. Cet ancien pensionnaire d'André Fabre a changé d'entraîneur depuis, se trouvant désormais sous la férule de Jens Hirschberger. En juillet, il remportait le Deutschland-Preis mais ne confirmait pas le mois suivant se voyant devancé par Wiener Walzer. Par contre, sa victoire dans le Grosser Preis von Bade, comme Marienbard lauréat de l'Arc en 2002, laisse envisager le meilleur. Il y devançait un certain Youmzain qu'il rencontrera à nouveau dans cette 88ème édition de l'Arc. Kieren Fallon se dirait déçu s'il ne faisait pas l'arrivée avec Youmzain, ce qui confère une belle chance Getaway qui le battait facilement de plus de trois longueurs. Il retrouve Longchamp avec des ambitions et devrait afficher une belle cote sur ZEturf.

15-Fame And Glory : On ne peut rien reprocher cette saison à ce fils de Montjeu, lauréat de Groupe I, II et III. Il a terminé à deux reprises dauphin de Sea The Stars dans le Derby d'Epsom et les Irish Champion Stakes à deux longueurs. Il a juste contre lui d'être né la même année que cette star des pistes puisqu'il serait invaincu s'il ne l'avais rencontré. C'est un élément de grand courage capable de donner le meilleur de lui-même à chacune de ses sorties. Comme son père Montjeu vainqueur de l'Arc en 1999, il tentera d'écrire sa plus belle histoire aujourd'hui d'autant qu'il trouve un tracé qui pourrait lui plaire, une distance et un terrain qu'il affectionne.

C'est un des prétendants aux premières places. Il devrait encore sortir le grand jeu mais devra batailler ferme pour devancer les favoris.

16-Cavalryman : Dépendant d'un entraînement redoutable qui a remporté l'Arc à sept reprises avec Trempolino (1987), Subotica (1992), Carnégie (1994), Peintre Célèbre (1997), Sagamix (1998), Hurricane Run (2005), Rail Link (2006), le fils d'Halling a emprunté le même chemin que deux autres vainqueurs de l'Arc, à savoir le Grand Prix de Paris comme Bago en 2004 et Rail Link en 2006. Il fût tout simplement impressionnant dans le Grand Prix de Paris. Lors de sa dernière sortie dans le Prix Niel, il a fait simplement ce qu'on lui demandait sans, cette fois, être aussi impressionnant.

Son entraîneur sait préparer les chevaux pour le Jour J et il est associé à un jockey de grand talent Lanfranco Dettori sur qui on peut compter pour se sortir de son numéro exécrable dans les stalles (le 19). Chance sérieuse.

10-Dar Re Mi : Lauréate de Groupes I, les Pretty Polly Stakes au Curragh et les Yorkshire Oaks à York, les commissaires lui ont ôté la victoire dans le Prix Vermeille le mois dernier. Elle reste cependant la gagnante morale de cette épreuve allant chercher Stacelita dans les derniers 200 mètres, au prix d'un magnifique coup de rein et d'une accélération qui en dit long sur sa condition. Malgré une réclamation en appel qui n'a pas abouti, ses propriétaires restent beaux joueurs et espèrent faire évoluer le code des courses, car pour bon nombre, la rétrogradation a été très et trop sévère et même incompréhensible.

Bref, ils présentent leur pouliche de grand talent sans air de revanche apparent mais pour faire éclater la vérité : Dar Re Mi est toute bonne. La meilleure des réponses serait évidemment la victoire qu'elle essaiera de briguer. Tous les feux sont au vert.

3-Vision d'Etat : L'entourage et l'entraîneur Eric Libaud arrive à son objectif affiché de longue date avec ce fils de Chichicastenango. Sa saison commençait doucement avec une troisième place dans le Prix d´Harcourt. Pour son premier objectif de la saison, le Prix Ganay, il s'imposait plus facilement qu'il n'y paraissait. Ensuite, direction l'Angleterre et les Prince of Wales´s Stakes. A nouveau une victoire et là, avec la manière, avec un changement de Jockey, Ioritz Mendizabal étant remplacé par Olivier Peslier. Trois mois de repos lui était profitable et sans réellement forcer, Olivier Peslier, avec l' Arc en tête, ne lui demandait pas le maximum dans le Prix Foy où il se classait deuxième de Spanish Moon.

Une préparation sereine et un jour J qui s'annonce sous les meilleurs auspices pour ce triple lauréat de Groupe I. Il essaiera de faire mieux que l'an passé où il se classait cinquième de l'intouchable Zarkava !