Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! pixel count
Actualités hippiques

Interview Axel Lenoir : « Quilon du Châtelet au top »

19/02/2011

Interview Axel Lenoir : « Quilon du Châtelet est au top »Axel Lenoir présente Quilon du Châtelet et Quéroan de Jay au départ du Prix de Paris (GI), ce dimanche 20 février à Vincennes. Voilà une belle récompense pour ce professionnel reconnu, qui mène à bon escient la carrière de ses deux fers de lance. Turfoo a recueilli ses impressions à quelques heures de ce grand rendez-vous.

Turfoo : « Quilon du Châtelet vient de renouer avec la victoire à Vincennes. Qu'avez-vous pensé de sa prestation ? »

Axel Lenoir : « Il m'a beaucoup plu ce jour-là. Après avoir été arrêté durant le deuxième semestre 2010, il n'avait que deux courses dans les jambes et n'était pas encore à 100% de ses moyens. De plus, il n'était pas déferré. Malgré tout, il a tenu tête à Quinio du Relais, qui n'est pas le premier venu, dans la ligne droite. C'était vraiment très bien. »

Turfoo : « Comment a-t-il évolué au travail depuis cette sortie ? »

Axel Lenoir : « Cette course lui a fait beaucoup de bien, car il avait besoin d'un vrai parcours. Il est revenu au top de sa forme, comme lorsqu'il avait gagné l'étape du GNT de La Capelle l'an passé. Il est prêt à en découdre. »

Turfoo : « Quelles seront ses ambitions dans ce Prix de Paris ? »

Axel Lenoir : « Il sera mené par Franck Nivard avec lequel il s'entend très bien. C'est un atout dans ce type de courses au niveau tactique. L'an passé, lorsque je le menais dans cette épreuve, il était encore à la hauteur d'Oyonnax dans le dernier tournant avant de céder. Il a montré son aptitude à la distance en se classant deuxième d'Athos du Boscail II dans le Prix de Buenos Aires l'été dernier à Enghien. On va le déferrer des antérieurs, ce que l'on a fait qu'une seule fois depuis 2009. J'y compte vraiment. »

Turfoo : « Passons à votre deuxième atout, Quéroan de Jay. Après son forfait sur blessure dans la Clôture du GNT, où il n'a malheureusement pas pu défendre ses chances pour la victoire finale, il est revenu à la compétition en janvier. Où en est-il ? »

Axel Lenoir : « Quéroan de Jay avait très bien couru en se classant troisième de Rapide Lebel le 24 novembre dans l'étape de Rouen-Mauquenchy. Il montait vraiment en puissance en vue de la finale et ça a évidemment été une grande déception de devoir déclarer forfait. Il a fallu l'arrêter totalement durant dix jours, et reprendre petit à petit. Pour sa rentrée dans le Prix de Lille, ce n'était pas mal, mais ensuite, dans le Prix de Brest avec Matthieu (NDLR : Abrivard), il a émaillé son parcours de petites fautes et n'a jamais pu être dans la bagarre. »

Turfoo : « Et dans le Prix de la Marne, comment l'avez-vous trouvé ? »

Axel Lenoir : « Dans cette épreuve, il a longtemps chassé derrière Rapide Lebel mais ce n'est pas la principale raison de son échec. Il avait encore tout simplement besoin de cette course. Car le vrai « Quéroan » aurait sans aucun doute gardé un lot pour finir. »

Turfoo : « Qu'en espérez-vous ce dimanche ? »

Axel Lenoir : « Face à une telle opposition, il visera surtout une petite place. Mais comme « Quilon », c'est un cheval dur à l'effort capable de venir nez au vent, ce qui n'est pas le cas de tous ses adversaires ici. »

Turfoo : « D'un point de vue tactique, comment imaginez-vous la course ? »

Axel Lenoir : « Dans le Prix de Paris, il n'y a pas de règle. Il est vrai qu'en général le premier tour ressemble à un tour de chauffe, mais cela n'a pas toujours été le cas dans les précédentes éditions. Maharajah n'est pas un grand débouleur, et comme cela peut batailler ferme pour avoir son dos, le début de course sera peut-être plus rapide qu'on ne le pense. On verra dimanche... »

Turfoo : « Que pensez-vous de l'opposition ? »

Axel Lenoir : « Evidemment, Maharajah est le cheval de la course. La distance ne devrait pas le gêner. Oyonnax a repris de la fraîcheur mais il a absolument besoin d'avoir un bon dos pour faire parler sa pointe de vitesse. C'est la même chose pour Quaker Jet, qui n'a pas toujours été chanceux cet hiver. Globalement, beaucoup de concurrents ont besoin d'un parcours caché, car il y a aussi Nuit Torride, Oasis Gédé, Private Love... »

Turfoo : « Après cette course, quelles épreuves allez-vous viser avec vos deux élèves ? »

Axel Lenoir : « Quilon du Châtelet a peu couru cet hiver. Il est encore très frais et c'est un atout en deuxième partie de meeting. Nous irons donc vers le Prix de l'Union Européenne avec lui. Ce n'est pas un droitier donc cela limite les possibilités dans le GNT. En revanche, il fait très bien Enghien donc il visera les belles épreuves estivales, notamment le Prix de Buenos-Aires. Quant à Quéroan de Jay, j'attends de voir son comportement dimanche. Vu ses gains, il peut encore avoir quelques engagements intéressants aux 25 mètres dans le GNT au cours de la saison.

Turfoo : « Profitons-en pour vous demander des nouvelles de Phénix de la Roque, lauréat d'un Quinté Plus en décembre à Cabourg... »

Axel Lenoir : « Avec lui, nous avons fait l'impasse sur Vincennes car il aurait eu des tâches un peu compliquées. Il avait un bel engagement à Amiens mais est tombé boîteux cette semaine. On va donc prendre notre temps et il sera vu au printemps en province, de préférence corde à droite. »

Merci à Axel Lenoir de nous avoir accordé de son temps précieux, et souhaitons beaucoup de réussite à l'ensemble de son écurie !