Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

CLEANGAME bat le record de Pornichet-La Baule en 1'12''1 !

05/09/2018

CLEANGAME remporte sa cinquième étape du Grand National du Trot dans un bon style malgré l'écart à l'arrivée aux dépens de CEYLAN DAIRPET. BARBUE termine troisième devant AS BLUE et AIGLE JENILOU, la bonne note de ce Quinté+.

 

             Déjà lauréat de 4 étapes dans ce Grand National du Trot 2018, CLEANGAME s'élançait logiquement avec la confiance de son mentor avant le départ de l'étape du GNT disputée sur la piste en sable de Pornichet-La Baule. Drivé en confiance par Jean-Michel Bazire, le fils d'Ouragan de Celland s'est imposé beaucoup plus facilement que l'indique l'écart à l'arrivée aux dépens de CEYLAN DAIRPET, le cheval que craignait le plus JMB avant le départ. Le professionnel mayennais a une nouvelle fois prouvé qu'il n'était pas un bon entraîneur driver, mais qu'il avait aussi des talents de pronostiqueurs... Grâce à ce nouveau succès CLEANGAME accroît encore son avance au classement général sur le second Balando, élément qui devrait rester à plus de 120 points si CLEANGAME continue à ce rythme, une première dans ce Tour de France des Trotteurs. Turfoo revient en détail sur l'arrivée de l'étape du GNT ayant eu lieu ce 5 septembre sur l'hippodrome de Pornichet-La Baule. 

 

 

CLEANGAME domine CEYLAN DAIRPET...

Très plébiscité par les turfistes, ce mercredi à Pornichet-La Baule, l'ancien élève de Sébastien Guarato a répondu présent. Après avoir pris un excellent départ, contrairement à son habitude, CLEANGAME s'est rapidement retrouvé dans le sillage des chevaux du premier échelon. Jean-Michel Bazire a ensuite temporisé un moment, avant de commander à son partenaire un premier effort pour venir se placer au troisième rang dans le sillage de BARBUE, une position conservée jusqu'à l'entrée du tournant final où Jean-Michel Bazire demandait à son partenaire d'accélérer. Sans trop forcer, CLEANGAME se plaçait au côté de CEYLAN DAIRPET qu'il dominait assez sûrement, Jean-Michel Bazire ayant donné l'impression de contrôler dans les 300 derniers mètres.

Tony Le Beller et Jean-Michel Bazire se craignaient mutuellement dans ce tournoi, l'arrivée leur a donné raison. Pas spécialement bien parti, CEYLAN DAIRPET s'emparait du commandement assez facilement dans la ligne d'en face, avant d'imprimer un train sélectif à la course. Encore tête et corde à l'entrée de la ligne droite, il se voyait rejoindre par l'ogre CLEANGAME dans la phase finale sans pouvoir contester sa supériorité. On peut raisonnablement penser que, si Jean-Michel Bazire l'avait voulu, l'écart à l'arrivée aurait été beaucoup plus important. CEYLAN DAIRPET ayant retrouvé son meilleur niveau et n'ayant pas les gains en rapport avec son potentiel, il devrait faire plaisir à Tony Le Beller dans les semaines à venir, peut-être dans les prochaines étapes du GNT.

 

BARBUE et AS BLUE causent une petite surprise

BARBUE avait été préparée avec soin pour cette étape du GNT par Karl Champenois, elle a répondu à l'attente de son entourage en conservant une nette troisième place. Rapidement aux premiers rangs, BARBUE s'est retrouvée dans le sillage de CEYLAN DAIRPET après la faute d'ALDO D'ARGENTRE, une position qu'elle ne quittait plus jusqu'à l'entrée de la ligne droite, avant de finir à son rythme. AS BLUE a longtemps attendu au sein du peloton avant de fournir un bon dernier kilomètre. Il a lui aussi répondu aux attentes de la famille Donio qui avait indiqué qu'il n'était pas au départ pour faire de la figuration... AIGLE JENILOU a fini fort en laissant quelques regrets. Il aurait certainement terminé dans la bonne combinaison du trio s'il n'avait pas perdu du terrain sur une faute dans le tournant final. 

VAQUERO DU MONT a bénéficié d'un très bon parcours donné par Franck Nivard et s'est montré courageux dans la ligne droite. Il termine à sa place. ULTRA DU GADE conclut au septième rang, mais à nette distance des premiers. AQUITAINE D'ARON a longtemps figuré en bonne position, avant de demander à souffler dans le dernier kilomètre. Elle a montré que la marche était trop haute. UNGARO D'EVA s'est rapidement retrouvé assez loin. Jean-Michel Baudouin s'est ensuite contenté de lui donner une sage course en retrait. CATALOGNE n'est pas partie très vite, mais de toute façon son entourage avait déclaré qu'elle était surtout en piste pour gagner en condition. Il faudra commencer à la suivre lorsqu'elle aura une course de plus dans les jambes selon son mentor.

 

Les distancés

DREAM DE NILREM s'est montré indélicat dans l'ultime virage, peut-être un peu gêné, alors qu'il semblait encore en mesure de s'octroyer un accessit. ALDO D'ARGENTRE a eu du mal à négocier les tournants, dommage pour ce fils de Qualmio de Vandel qui était l'un des favoris. AZARO D'EVA a commis l'irréparable dans le tournant final, alors qu'il semblait à la peine. Pour finir, VITTORIO DE CARLY qui s'est montré fautif alors qu'il avait déjà du mal à suivre à plus de 1000 m de l'arrivée. Il faudra revoir ce protégé d'Arnaud Desmottes sous la selle, une discipline où il est désormais beaucoup plus performant.

 

 

Les partants de la neuvième étape du GNT

1 AS BLUE

2 DREAM DE NILREM

3 CEYLAN DAIRPET

4 BARBUE

5 AIGLE JENILOU

6 ALDO D'ARGENTRE

7 AQUITAINE D'ARON

8 ULTRA DU GADE

9 CATALOGNE

10 UNGARO D'EVA

11 AZARO D'EVA

12 CLEANGAME

13 VITTORIO DE CARLY

14 VAQUERO DU MONT

 

Les prochaines étapes du GNT

26 septembre 2018 Vire

17 octobre 2018 Strasbourg

7 novembre 2018 Nantes

21 novembre 2018 Mauquenchy

2 décembre 2018 Vincennes

  

Arrivée et rapports du GNT Pornichet-La Baule (Quinté+)

Crédit photo : ScoopDyga

 | Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |