Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Grand Prix d’Amérique 2019 : L’édition du siècle !

25/01/2019

En 2018 , READLY EXPRESS reprenait l’avantage dans les derniers mètres à BOLD EAGLE à l'issue d'un belle lutte. PROPULSION se classait 3e devant BELINA JOSSELYN et Briac Dark, le grand absent. 


 

            Dimanche, c’est la réunion de l’année sur l’hippodrome de Vincennes avec en point d’orgue le Grand Prix d’Amérique (Gr I), un Groupe I qui va cette saison réunir un plateau de rêve, c’est sans conteste la plus belle édition depuis le début du siècle. Nous retrouvons au départ les 2 derniers vainqueurs READLY EXPRESS (2018) et BOLD EAGLE (2016-2017), ils devraient, comme l’année dernière, assurer le spectacle. Un instant incertain le champion PROPULSION sera bien de la partie. Lui aussi peut prétendre s’imposer. C’est aussi le cas de BELINA JOSSELYN qui nous a prouvé qu’elle était meilleure que jamais en dictant sa loi platoniquement dans le Grand Prix de Belgique (Gr II). Derrière ce quatuor LOOKING SUPERB et DAVIDSON DU PONT sont 2 représentants de Jean-Michel Bazire à ne surtout pas prendre à la légère. Le tenace BIRD PARKER devrait encore tout donner. Il tentera de faire mieux qu’en 2018. DELIA DU POMMEREUX, sur ce qu’elle a montré en début de saison, peut surprendre agréablement. CARAT WILLIAMS et ERIDAN sont plutôt des secondes chances. Les 8 autres protagonistes tenteront de profiter d’un combat entre les favoris pour s’immiscer à l’arrivée. Turfoo revient plus en détail sur ce Grand Prix d’Amérique 2019.


Grand Prix d’Amérique 2019 : La même arrivée qu’en 2018 ? 

READLY EXPRESS avait privé de la victoire, l’année dernière, sur le poteau, BOLD EAGLE, une ''défaite'' n’ayant pas permis à notre crack français de faire mieux que son père Ready-Cash en réalisant le triplé dans ce Groupe I. Cette saison, le champion suédois de Timo Nurmos aborde cet objectif au moins dans le même état de forme selon son mentor qui l’estime capable d’aller plus vite que l’an dernier (1’11’’2), si l’état de la piste le permet. Drivé par un Björn Goop en grande forme lui aussi, READLY EXPRESS fera logiquement partie des grands favoris.

Même si BOLD EAGLE dispose désormais de moins de marge que par le passé, dixit Franck Nivard, il s’est imposé brillamment dans le Grand Prix de Bourgogne (Gr II) devant READLY EXPRESS qui effectuait ce jour-là sa réapparition. Pour l’améliorer un peu, BOLD EAGLE va être déferré des 4 pieds pour la 2e fois seulement de sa carrière, sa première tentative dans cette configuration dans le Grand Prix du Bourbonnais (Gr II) n’avait pas déplu à son pilote, malgré son classement. Plaisant lors de son dernier travail selon son mentor, BOLD EAGLE va tenter de s’envoler…

PROPULSION avait fait un ''truc'' dans l’édition 2018, il réussissait à s’octroyer la 3e place derrière READLY EXPRESS et BOLD EAGLE, alors qu’il avait pourtant été contraint de faire un gros effort devant les tribunes pour se placer, avant de tracer une très belle fin de course. Victime d’un petit problème de santé, la préparation de ce fils de Muscle Hill ne s’est pas déroulée a comme prévu. S’il est au départ, c’est qu’il doit être prêt à défendre ses chances. Il va tenter de faire aussi bien que le lauréat de 2014 Maharajah, cheval qui avait débuté son meeting d’hiver par une victoire dans ce Groupe I.

BELINA JOSSELYN a souvent connu la guigne dans les ‘’B’’, une chose qui s’est confirmée dans le Grand Prix de Belgique (Gr II) où elle s’est imposée en roue libre, non sans avoir mis hors course VALKO JENILAT a l’entrée de la ligne droite, une méprise lui ayant coûté la victoire. La belle alezane de Jean-Michel Bazire va se présenter peut-être en meilleure forme que l'année dernière lorsqu’elle avait obtenu la 4e place de cette merveilleuse course. Si JMB peut lui donner un parcours limpide, BELINA JOSSELYN pourrait permettre au crack driver sarthois de remporter son 4e Grand prix d’Amérique. 


Grand Prix d’Amérique 2019 : Les bons outsiders

DAVIDSON DU PONT était considéré comme l’un des favoris de ce Grand Prix d’Amérique (Gr I), après son sacre dans le Grand Prix de Bretagne (Gr I) devant DELIA DU POMMEREUX. Il n’a pas brillé dans la dernière préparatoire, mais il n’était pas en configuration course, c'est-à-dire déferré des 4 pieds. Pour sa première tentative dans la ''belle'', ce fils de Pacha du Pont pourrait faire plaisir à toute la famille Rayon en disputant activement l’arrivée.     

LOOKING SUPERB est le moins riche du lot, mais assurément pas le moins doué. Ce cheval scandinave a rapidement trouvé ses marques chez Jean-Michel Bazire, il s’est imposé dès sa 2e sortie pour lui, sur le parcours du jour, en dominant facilement son compagnon d’entraînement DAVIDSON DU PONT. Le départ à la raquette des 2700 m devrait lui permettre de s’élancer sur la bonne jambe. Si c’est le cas, il pourrait être l’une des révélations de ce Grand Prix d’Amérique (Gr I).

BIRD PARKER avait fini 6e en 2018 sans avoir bénéficié d’un parcours spécialement favorable. Il est toujours aussi combatif, comme le prouve son 2e succès dans le Grand Prix de Belgique (Gr I), même si ce dernier a été acquis avec de la réussite. Il n’a plus beaucoup de marge, c’est certainement la raison qui fait qu’il va être présenté sans ses 4 fers, une solution lui ayant permis de remporter le Critérium des 4 ans devant Briac Dark et BILLIE DE MONTFORT. Si cet artifice fait son effet, BIRD PARKER peut se placer.

DELIA DU POMMEREUX s’était distinguée dans les préparatoires en remportant notamment le Grand Prix du Bourbonnais (Gr II) aux dépens de BELINA JOSSELYN, et en s’octroyant la 2e place du Grand prix de Bretagne (Gr II) devant BIRD PARKER. DELIA DU POMMEREUX reste sur 2 sorties en demi-teinte, mais en dernier lieu, dans le Grand Prix de Belgique (Gr II), elle était en piste pour préparer ce grand rendez-vous. Si la course est rondement menée, cette jument qui possède un dernier kilomètre ravageur à sa place dans la bonne combinaison.


Un mot sur les autres partants du Grand Prix d’Amérique 2019

CARAT WILLIAMS est selon Sébastien Guarato en meilleure forme que l'an dernier, il a donc le droit d’être à l’arrivée. ERIDAN évolue sur une distance limite pour ses aptitudes, il aura besoin d’un parcours au millimètre pour se montrer à la hauteur. LIONEL avait fini troisième de l’édition 2017, il est donc difficile de l’écarter totalement. UZA JOSSELYN est dans le même cas que ERIDAN, il lui faudra raser les murs pour disputer l’arrivée. TRADERS n’a eu qu’une semaine pour récupérer de son combat dans le Cornulier (Gr I), cela pourrait s’avérer un peu juste pour ce sujet de classe.

BILLIE DE MONTFORT aura pour objectif le Grand prix de France (Gr I), mais en bénéficiant d’une course de rêve elle peut surprendre. VALKO JENILAT est de mieux en mieux aux dires de Sébastien Guarato, malheureusement cela risque d’être insuffisant pour briller dimanche. URLO DEI VENTI avait battu UZA JOSSELYN dans le Prix du Luxembourg (Gr III) en 2018, mais il va évoluer pour la première fois sur une distance aussi longue, il pourrait rendre les armes dans la ligne droite. BAHIA QUESNOT a fait la course de sa vie dans le Grand Prix de Belgique (Gr II), il n’est pas certain qu’elle réitère. CHARLY DU NOYER s’est montré très décevant cet hiver, il surprendrait beaucoup de monde en faisant l’arrivée de ce Quinté+ de gala.


Partants du Grand Prix d’Amérique (Gr I)

1 LOOKING SUPERB

2 BAHIA QUESNOT

3 ERIDAN

4 DAVIDSON DU PONT

5 DELIA DU POMMEREUX

6 CHARLY DU NOYER

7 URLO DEI VENTI

8 UZA JOSSELYN

9 CARAT WILLIAMS

10 VALKO JENILAT

11 TRADERS

12 BELINA JOSSELYN

13 LIONEL

14 BILLIE DE MONTFORT

15 READLY EXPRESS

16 BIRD PARKER

17 PROPULSION

18 BOLD EAGLE


Partants et pronostic du Grand Prix d’Amérique (Gr I)

Crédit photo : ScoopDyga


| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |