Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Grand Prix de France 2019 : READLY EXPRESS s’impose en TGV

11/02/2019

Motivé par le bonnet fermé qu’il portait pour la première fois, READLY EXPRESS n’a pas eu à forcer son talent pour remporter ce Grand Prix de France (Gr I) 2019 en 1’10’’3, sur une piste de Vincennes qui n’était pourtant pas propice à la vitesse ce dimanche.


         Ce week-end du Grand Prix de France (Gr I) avait bien commencé pour les favoris dans les courses de Groupe. Samedi, le Prix Ephrem Houël (Gr II) revenait assez facilement à Falcao de Laurma, un fils d’Uniclove qui confirmait que c’était bien l’un des meilleurs de sa promotion. Dimanche les favoris ont connu moins de réussite. Le Prix des Centaures (Gr I) échappait à un Fado du Chêne qui se serait vraisemblablement imposé, s’il n’avait pas perdu du terrain sur une faute dans la descente. Dans le Grand Prix de France (Gr I), la course que nous allons analyser plus en détail, BELINA JOSSELYN se montrait malheureusement fautive dans les premiers mètres de course, comme les 2 autres représentants de l'écurie Bazire LOOKING SUPERB et DAVIDSON DU PONT. Dans le dernier Groupe de cette fin de semaine, le Prix Jean le Gonidec (Gr II), la grande favorite Erminig d'Oliverie terminait dans le lointain après avoir compromis ses chances après 200 m de course, ce qui permettait à Eclipse Danica de remporter un succès mérité. Turfoo revient pour vous sur Grand Prix de France (Gr I).


READLY EXPRESS, sans opposition ! 

Le lauréat du Grand Prix d’Amérique 2018 (Gr I), READLY EXPRESS, n’avait pas pu conserver son titre le 27 janvier, malgré une belle défense face à la coalition de Jean-Michel Bazire. Pour sa première tentative dans ce Grand Prix de France (Gr I), sa performance était très attendue, c’était l’opposition directe BELINA JOSSELYN. Muni d’un bonnet fermé pour la première fois, accessoire avec lequel il avait donné à satisfactions à Timo Nurmos à l’entraînement, le TGV suédois ne s’est pas embarrassé de tactique. Après un excellent départ, et la disqualification des 3 ''Bazire'' qui lui avaient mené la vie dure dans l’Amérique, le fils de Ready Cash prenait le train à son compte. Björn Goop s’est ensuite contenté de contrôler la course, avant de demander à son partenaire de remettre un coup d’accélérateur à l’entrée de la ligne droite. READLY EXPRESS répondait, sans donner l’impression de forcer, en se détachant de ses adversaires dans des allures magnifiques, montrant qu’il était en ce moment au sommet de son art.


Bérézina pour les ''Bazire'' 

Jean-Michel Bazire semblait bien armé avant le départ, il présentait 3 des 4 premiers du dernier Grand Prix d’Amérique (Gr I), dont la lauréate BELINA JOSSELYN, une jument qui l’an dernier avait dicté sa loi dans ce Grand Prix de France (Gr I). L’échauffement des 3 pensionnaires de l’écurie Bazire ayant été convaincant, il était difficile d’envisager un tel scénario en début de parcours. Le premier à avoir été distancé c’est DAVIDSON DU PONT qui affublé d’un bonnet fermé se montrait beaucoup trop tendu. Après avoir échappé une première fois à Franck Ouvrie, le fils de Pacha du Pont se perdait définitivement dans ses allures. Quelques secondes plus tard, BELINA JOSSELYN imitait son compagnon d’entraînement. Pour Jean-Michel Bazire, la fille de Love You n’était pas dans un bon jour. Le troisième larron de JMB, LOOKING SUPERB, suivait de très près la belle blonde et n’a malheureusement pas pu éviter le contact avec son sulky, malgré la vigilance d’Alexandre Abrivard. Une chose est sûre, les 3 champions de JMB devraient se réhabiliter avant la fin du meeting. 


Contrat rempli pour UZA JOSSELYN 

La représentante de René Aebischer n’avait pas démérité dans Grand Prix d’Amérique (Gr I), sur une distance pas obligatoirement faite pour l’avantager. Sur 2100 m, ou moins, cette fille de Love You est bien meilleure… Elle avait déjà annoncé la couleur au mois de décembre dans le Grand Prix de Bourgogne (Gr II) en terminant 3e derrière BOLD EAGLE et READLY EXPRESS. Préparée avec soin pour cet objectif, UZA JOSSELYN profitait de son numéro favorable, et de sa vitesse de base sortant de l’ordinaire, pour prendre rapidement le commandement, avant de laisser passer READLY EXPRESS, un dos que Gabriele Gelormini a conservé jusqu’à l’entrée de la ligne droite. Dépassée par BOLD EAGLE à la sortie du tournant final, UZA JOSSELYN se montrait courageuse pour reprendre le meilleur sur ce dernier à la fin. UZA JOSSELYN a parfaitement répondu à l’attente de son entourage en terminant 2e de cette épreuve mythique.


BOLD EAGLE a définitivement perdu sa suprématie 

Désormais âgé de 8 ans, le champion de Pierre Pilarski n’est plus aussi impérial que par le passé, même s’il avait laissé une belle impression lors de sa victoire dans le Grand Prix de Bourgogne (Gr II) devant READLY EXPRESS et UZA JOSSELYN. Décevant dans le Grand Prix d’Amérique (Gr I) à la suite d’un départ moyen, le fils de Ready Cash était très attendu dans ce Grand Prix de France (Gr I), d’autant qu’il allait évoluer sur un parcours où il n’avait jamais terminé plus loin que 2e ! Placé le long de la corde par Franck Nivard, BOLD EAGLE se décalait en 2e épaisseur au poteau des 1000 m, avant de revenir progressivement sur UZA JOSSELYN. Pointé au 2e rang à l’entrée de la ligne droite, BOLD EAGLE était incapable de suivre l’accélération de READLY EXPRESS, il perdait même la 2e place dans les derniers mètres de course après une longue lutte avec UZA JOSSELYN. Après avoir été un crack en course, BOLD EAGLE pourrait aussi le devenir au Haras, lui qui a déjà parmi ses descendants Green Grass, la meilleure 3 ans. 


Le coup d’œil sur les autres protagonistes de ce Groupe I

DIJON s’est rapidement retrouvé dans le sillage d’UZA JOSSELYN, mais n’a jamais pu l’accrocher dans la ligne droite. Après avoir bénéficié d’un bon parcours, BILLIE DE MONTFORT a tenté de revenir sur DIJON dans la phase finale sans grand succès. HARD TIMES terminait à distance, il profitait de la défaillance de certains favoris pour prendre un chèque. TRADERS était nettement dominé au moment de sa faute. Le pensionnaire de Philippe Allaire aurait pu au mieux terminer au 6e rang. Pour conclure l’arrivée de ce Grand Prix de France (Gr I), VALKO JENILAT qui s’est montré fautif à l’entrée de la ligne droite, alors qu’il était battu.



Partants du Grand Prix de France (Gr I)

1 BELINA JOSSELYN

2 UZA JOSSELYN

3 TRADERS

4 VALKO JENILAT

5 READLY EXPRESS

6 BOLD EAGLE

7 DIJON

8 BILLIE DE MONTFORT

9 DAVIDSON DU PONT

10 LOOKING SUPERB

11 HARD TIMES


Partants et pronostic du Grand Prix de France (Gr I)

Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |