Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! (Code TURFOOVIP)
Actualités hippiques

10 trotteurs repérés à suivre prochainement

20/02/2019

Déclassés, gênés, malheureux, bons finisseurs, préparés en vue d'engagements futurs... Les 10 trotteurs ci-dessous ont été repérés dans les jumelles de Turfoo et devraient assurément se distinguer dans les prochaines semaines. À vos tablettes !


CERENZO TURBO avait laissé une impression favorable lors de son succès dans le Quinté+ du 3 janvier aux dépens de Tesauro. Il avait ensuite déçu en ayant des excuses. Il s’est depuis réhabilité en terminant au 4e rang du Prix de Châteaurenard, à l’issue d’une bonne fin de course. S’il n’est pas victime d’un manque de fraîcheur, il devrait encore faire parler de lui avant la fin de l’hiver dans les événements. Le protégé d’Arnaud Desmottes, BALADIN HONGROIS, avait déçu lors de sa première tentative du meeting, mais depuis il a montré son vrai visage en terminant 3e du Quinté+ du 14 février, sans avoir été des plus heureux dans la ligne droite. Abordant la fin de meeting avec de la fraîcheur, ce sujet en retard de gains devrait pouvoir se mettre en évidence.

Ancienne protégée de Cédric Herserant, BAHIA QUESNOT est transformée depuis qu’elle a rejoint les boxes de l’écurie Guelpa. C’est ce qu’elle avait prouvé en terminant 2e du Grand Prix de Belgique (Gr II), à l’issue de 500 derniers mètres remarqués. Surclassée dans le Grand prix d’Amérique (Gr I), elle a montré qu’elle était toujours au mieux dans le quinté du 15 février, à Cagnes-sur-Mer, en terminant plaisante cinquième, alors qu’elle n’était pas en configuration course. Déferrée des 4 pieds, elle sera en piste avec des ambitions. BALDI STAR mériterait de dicter sa loi sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer, une piste où il fait preuve d’une belle régularité. Dans l’événement du 15 février, il terminait dans un bon style, mais un peu trop tard pour revenir sur les 2 premiers. Bénéficiant de bons engagements dans les semaines à venir, il devrait nous faire plaisir.

Après sa 4e place dans l’événement du 6 février, Robert Bergh s’attendait à voir MELLBY DRAKE confirmer dans le Prix de l'Ille-et-Vilaine, malheureusement le fils de Viking Kronos échappait à la vigilance d’Alexandre Abrivard au moment du départ. Le poteau des 2700 m n’est pas vraiment à son avantage. Lorsqu’il sera présenté derrière les ailes de l’autostart ou sur les 2850 m de la petite piste de la grande piste, MELLBY DRAKE sera redoutable. COCO DE ROCHA avait fait étalage de moyens non négligeables en début de carrière au trot attelé, avant d’être orienté vers le trot monté. Il dispose encore d’un potentiel intéressant à l’attelage si l’on se réfère à sa tentative dans Prix d'Arras où il s’est montré accrocheur pour conserver la 5e place. Si son habile entraîneur persiste dans la discipline, il ne faudra pas l’oublier.

FEYDEAU SEVEN est assurément l’un des prochains champions de l’écurie de Jean-Michel Bazire. Impressionnant lors de sa victoire du 2 février devant Fun Quick, il était logiquement plébiscité par les parieurs dans le Prix d'Orthez (Gr III), mais il s’est montré indélicat à la sortie du tournant final, alors qu’il cherchait l’ouverture avec énormément de gaz. On peut penser qu’il aurait dicté sa loi. Sage, ce fils de Rédéo Josselyn devrait aligner plusieurs succès consécutifs. Seconde de l’intouchable Darling Berry dans le Quinté du 17 janvier, DOUCEUR DU CHENE n’a pas pu faire aussi bien le 17 février, malgré un bon effort final en retrait. Lorsqu’elle pourra bénéficier d’un engagement sur 2100 m, il ne faudra surtout pas faire l’impasse sur les chances de cette représentante de la casaque Guedj. 

Mis au repos à la suite de sa 3e place dans le Quinté+ du 31 décembre, BEST DU HAUTY était surtout en piste le 19 février, dans le Prix du Chesnay, pour gagner en condition, malgré cela, il fournissait un dernier kilomètre plus que correct. Comme il va bénéficier de quelques engagements intéressants dans les mois à venir, ce représentant d’Olivier Bizoux devrait pouvoir se mettre en évidence dans un gros Quinté+. CONTREE D'ERABLE reste compliquée comme en atteste sa disqualification en début de parcours dans l’événement du 19 février, mais lorsqu’elle reste au trot, elle est capable de belles choses. Au mois de décembre, elle avait dicté sa loi dans un événement sur les 2700 m de la grande piste en 1’13’’0, un excellent chrono pour ce genre de catégorie. En retard de gains, CONTREE D'ERABLE va encore combler la famille Thomain cette année. 



| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |