Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Grand Prix de Paris : BELINA JOSSELYN en piste pour faire mieux qu’en 2018…

22/02/2019

Dans l’édition 2018 de ce Grand Prix de Paris (Gr I), BELINA JOSSELYN était tombée sur un Bird Parker des grand-jours. En l’absence de quelques champions, la protégée de Jean-Michel Bazire va tenter de suivre les traces de Bold Eagle, le dernier cheval à avoir réalisé le doublé Grand Prix d’Amérique (Gr I) et Grand Prix de Paris (Gr I). 


          La fin de ce beau meeting d’hiver 2018/2019 approche à grands pas, mais après le Grand prix d’Amérique (GrI) et le Grand prix de France (Gr I), il reste encore le dernier Groupe I du triptyque à disputer, le Grand Prix de Paris (Gr I). Certains champions ne seront malheureusement pas de la partie, c’est le cas de Bold Eagle dont l’entourage a préféré le réserver en prévision du Grand Critérium de Vitesse de la Côte d’Azur (Gr I), une belle course où il tentera de réaliser le doublé. Les autres grands absents, c’est bien évidemment Readly Express, le brillant lauréat du Grand Prix de France (Gr I), un cheval qui aura pour objectif les Groupes I scandinaves du printemps, et Propulsion, un autre crack lui aussi venu du froid ayant pour but principal de remporter l'Elitloppet, course dans laquelle il avait été battu par Ringostarr Treb en 2018. Le plateau de ce Grand Prix de Paris (Gr I) est tout de même assez plaisant avec la présence des 2 premiers du Grand Prix d’Amérique (Gr I) 2019 qui devraient assurer le spectacle dans cette épreuve marathon disputée sur 2 tours de la grande piste. Turfoo analyse pour vous le Grand Prix de Paris (Gr I).


BELINA JOSSELYN, la jument à battre !

Lauréate, sur le fil, du Grand Prix d’Amérique (Gr I) aux dépens de son compagnon d’entraînement Looking Superb, la belle blonde de Jean-Michel Bazire était logiquement plébiscitée dans le Grand Prix de France (Gr I), épreuve qu’elle avait faite sienne en 2018. Bien que devenue désormais plus maniable en début de parcours, la fille de Love You a démontré qu’elle n’était pas à l’abri d’une faute. Après 200 m de course, elle imitait Davidson du Pont et emmenait dans sa perte un autre de ses compagnons de boxes LOOKING SUPERB. C’est un mal pour un bien, cela permet à BELINA JOSSELYN d’aborder cet objectif avec une certaine fraîcheur. Le parcours des 4150 m ne sera pas une découverte pour cette jument qui s’était classée 4e pour sa première participation à ce Groupe I, avant de conclure au 2e rang de l’édition 2018 derrière Bird Parker. Jean-Michel Bazire estimant que sa protégée va faire sa course, elle pourrait permettre à JMB, l’homme aux 20 sulkys d’or, d’épingler à son palmarès pour la 6e fois ce Groupe I. 


LOOKING SUPERB et CARAT WILLIAMS tenteront de faire plier la ''blonde''

Second représentant de Jean-Michel Bazire au départ de ce Groupe I, LOOKING SUPERB n’avait pas étonné tout le monde en s’octroyant la 2e place du Grand Prix d’Amérique (Gr I) derrière sa collègue d’entraînement BELINA JOSSELYN qui ne lui prenait le meilleur que dans les derniers mètres. Une confirmation était attendue dans le Grand Prix de France (Gr I), d’autant que ce fils d’Orlando Vici est rodé derrière les ailes de l’autostart, malheureusement, après 200 m de course, LOOKING SUPERB imitait BELINA JOSSELYN en heurtant son sulky. Si JMB le présente, c’est qu’il est apte à défendre ses chances. Le seul point d’interrogation concernant ce sujet d’origine scandinave c’est les 4150m, mais au vu de ses origines, LOOKING SUPERB devrait pouvoir tenir la distance en bénéficiant d’une longue course d’attente que ne devrait pas manquer de lui donner Alexandre Abrivard.

Régulier dans les préparatoires au Grand Prix d’Amérique (Gr I), le protégé de Sébastien Guarato a un peu déçu son entourage dans la ''belle'', malgré un effort final intéressant en net retrait. Il n’a pas participé au Grand Prix de France (Gr I), certainement pour pouvoir se présenter au départ de cette épreuve marathon avec de la fraîcheur, un atout primordial. L’an dernier, Sébastien Guarato l’avait préparé de la même façon, et CARAT WILLIAMS avait répondu présent en ce classement 4e, à l’issue d’un dernier kilomètre remarqué. Ce lauréat du Critérium des 5 ans devra bénéficier d’un déroulement de course favorable pour pouvoir s’exprimer pleinement, si c’est le cas, ce fils de Prodigious semble en mesure de mettre en doute la supériorité des 2 représentants de Jean-Michel Bazire.


BAHIA QUESNOT, TONY GIO, TESSY D'ETE et UZA JOSSELYN sont des outsiders amusants

Impressionnante dans le Grand Prix de Belgique (Gr II), BAHIA QUESNOT s’était ensuite comportée honorablement dans le Grand Prix d’Amérique (Gr I). Sa course dans l’événement du 15 février, à Cagnes-sur-Mer, avait surtout pour objectif de la préparer en prévision de ce Groupe I. Dotée d’une tenue à toute épreuve, elle pourrait encore faire plaisir à la famille Guelpa dimanche. TONY GIO avait connu un passage délicat en début d’hiver, mais il est maintenant sur la bonne voie. Dans le Prix de la Marne (Gr III) il n’avait trouvé sur sa route que Blé du Gers, l’un des hongres de classe de Jean-Michel Bazire. TONY GIO ayant déjà terminé 2e du Prix de Buenos-Aires (Gr II), une épreuve disputée à Enghien sur la même distance, il pourrait donner raison aux frères Martens qui le jugent compétitif pour les accessits.

TESSY D'ETE est intraitable en ce moment, elle aurait pu rester sur un triplé si elle n’avait pas trouvé sur sa route, dans le Prix Helen Johansson (Gr III), l’étonnante Chica de Joudes. Depuis, elle s’est imposée avec un certain à-propos dans le Prix de Munich (Gr III) en boulant les 2100 m sur le pied de 1’10’’3, un chrono de Grand Prix de France (Gr I). Elle n’a aucune référence sur une distance aussi longue, mais si cette fille de Ganymède s’adapte, elle pourrait faire sensation. UZA JOSSELYN a concrétisé l’objectif de son entourage en terminant 2e du Grand prix de France (Gr I) de BELINA JOSSELYN. On peut penser que si René Aebischer la présente ce dimanche, c’est qu’elle a bien récupéré. Dans ces conditions, même si elle passe pour être meilleure sur les parcours de vitesse, cette fille de Love You qui a déjà gagné sur plus de 3000 m devrait avoir un bon comportement.

 

Un mot sur les autres partants du Grand Prix de Paris

I LOVE PARIS porte un nom prédestiné, cela pourrait ne pas être suffisant pour jouer les premiers rôles, même si elle vient de trotter 1’10’’4. CAPTAIN SPARROW s’était classé 6e de l’édition 2018 de ce Groupe I, mais sa forme est sujette à caution. CASH GAMBLE avait été malheureux l’année dernière dans cette épreuve. Le problème, c’est qu’il est visiblement loin de son meilleur niveau de forme. ALPHA SALTOR est désormais surtout un cheval de trot monté, il n’aura ici pour lui que sa pugnacité. VALKO JENILAT n’a pas particulièrement brillé cet hiver, il semble sur la pente descendante. Sur sa classe, ce représentant de Sébastien Guarato peut tout de même surprendre sur une distance qui lui avait permis de s’imposer sur l’hippodrome d’Enghien.


Partants du Grand Prix de Paris (Gr I)

1 I LOVE PARIS

2 LOOKING SUPERB

3 CAPTAIN SPARROW

4 TESSY D'ETE

5 BAHIA QUESNOT

6 TONY GIO

7 CASH GAMBLE

8 ALPHA SALTOR

9 CARAT WILLIAMS

10 UZA JOSSELYN

11 VALKO JENILAT

12 BELINA JOSSELYN


Partants et pronostic du Grand Prix de Paris

Crédit photo : ScoopDyga


| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |