Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Grand Prix de Paris : BELINA JOSSELYN couronnée Reine de Paris Vincennes

25/02/2019

Au sulky de BELINA JOSSELYN, Jean-Michel Bazire se retourne pour constater les dégâts après la fulgurante accélération de sa protégée à l’entrée de la ligne droite. La ballerine de Vincennes domine facilement TONY GIO, CARAT WILLIAMS, CASH GAMBLE et TESSY D'ETE. 

 

         

                   Le dernier dimanche du meeting d’hiver de Vincennes a souri à Jean-Michel Bazire, outre son brillant succès dans le Grand Prix de Paris (Gr I) avec BELINA JOSSELYN, il s’est imposé dans le Prix de la Mayenne (Gr III) avec Dreambreaker, un hongre de grande classe, fils d’Offshore Dream, qui devrait encore se mettre à l’honneur dans les mois à venir en France, bien qu’il ait déjà multiplié par plus de 3 son compte en banque depuis qu’il est entraîné par le professionnel sarthois. On peut aussi noter dans cette réunion dominicale le brillant succès dans le Prix d'Avenches (Gr III) de For Me Quick, un représentant de la casaque Quick Star qui ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Dans le Prix Paul Bastard (Gr II), une autre belle course montée, Exotica de Retz a fait taire certains des détracteurs qui estimaient qu’elle n’était pas une jument de 2700 m, elle s'est imposée sur la distance en 1’13’’4. Turfoo revient pour vous sur l’arrivée du Grand Prix de Paris (Gr I). 



BELINA JOSSELYN, une jument hors norme 

Lauréate du Grand prix d’Amérique (Gr I), la fille de Love You était en lice pour réaliser le triptyque des 3 plus beaux Groupes I de l’hiver, malheureusement sa faute en début de parcours dans le Grand Prix de France (Gr I), sans vraiment d’explication selon JMB, en a voulu autrement. Dimanche, BELINA JOSSELYN était en piste pour la 3e fois dans le Grand Prix de Paris (Gr I), après avoir terminé 4e de l’édition 2017, et 2e en 2018, elle faisait donc figure d’épouvantail. Très plaisante lors de ses séances d’échauffement, cela n’avait pas empêché Jean-Michel Bazire d’émettre quelques réserves, pour lui sa jument souffrait d’une petite gêne à un pied… 

Malgré ce petit handicap, BELINA JOSSELYN n’a pas eu à forcer son talent pour s’imposer. Rapidement en bonne place, la belle blonde s’est contentée de suivre, même lorsque l’épreuve s’est accélérée au moment de l’attaque de LOOKING SUPERB contrée par BAHIA QUESNOT, Jean-Michel Bazire ne tentait pas de garder le contact. Au poteau des derniers 1000 m, JMB décalait sa partenaire pour venir se placer à côté du leader LOOKING SUPERB. Les 2 ''Bazire'' bloquaient alors la course. Voyant qu’il avait la pointure de ses adversaires à la sortie du tournant final, JMB demandait à sa jument un dernier effort, BELINA JOSSELYN répondait parfaitement à ses attentes en se détachant dans la ligne droite pour s’imposer en crack incontestable.


TONY GIO le marathonien !

Sujet d’origine italienne, TONY GIO avait surtout couru en début de carrière sur le mile, mais depuis qu’il a rejoint l’entraînement des frères Martens, il a prouvé qu’il avait de la tenue à revendre. L’an dernier, dans le Prix de Buenos-Aires (Gr II), la course marathon de l’hippodrome d’Enghien disputée elle aussi sur 4150 m, ce fils de Varenne n’avait été dominé que par un autre ''Bazire'', un certain Cleangame. Très séduisant lors de son heat, on pouvait s’attendre à une belle prestation de la part de TONY GIO. Pointé parmi les derniers durant le premier tour de piste, TONY GIO s’est ensuite placé en seconde épaisseur. 

Aux 1000 m, après ''l’attaque'' de VALKO JENILAT, il se retrouvait dans le sillage de CARAT WILLIAMS, un bon dos. Voyant qu’il avait énormément de ressources, Christophe Martens décidait de sortir en dehors à l’entrée du tournant final. Malgré un effort en 4e épaisseur, TONY GIO réussissait à dominer sûrement CARAT WILLIAMS pour la 2e place. Au passage du poteau, Christophe Martens laissait éclater sa joie, pour lui cette 2e place derrière la championne de Jean-Michel Bazire est une victoire pour ce cheval qu’il a toujours énormément estimé.


LOOKING SUPERB battu par les circonstances de course

Dominé sur le fil par sa compagne BELINA JOSSELYN dans le Grand Prix d’Amérique (Gr I), ce sujet d’origine danoise avait ensuite connu bien des malheurs dans le Grand Prix de France (Gr I) ''victime'', une nouvelle fois, de sa compagne d’écurie… LOOKING SUPERB abordait pour la première fois une distance aussi longue dimanche, malgré cela Jean-Michel Bazire n’avait aucune inquiétude, d’autant que le cheval était parfait lors de ses échauffements. Remarquablement parti, LOOKING SUPERB occupait un instant la tête, avant d’être relayé par BAHIA QUESNOT

Après le second passage devant les tribunes Alexandre Abrivard tentait de prendre le commandement à BAHIA QUESNOT, malheureusement Junior Guelpa lui a résisté un moment, forçant LOOKING SUPERB à trotter sur 200 m 1’04’’ pour arriver à ses fins. Ensuite, son pilote reprenait, mais le mal était fait, le fils d’Orlando Vici était incapable de redonner un nouveau coup de reins à l’entrée de la ligne droite, il terminait à son rythme. Cheval de grande classe, LOOKING SUPERB ne tardera pas à redorer son blason.


Le comportement des autres protagonistes de ce Groupe

Après avoir bénéficié d’un très bon parcours, CARAT WILLIAMS faisait illusion pour la 2e place à l’entrée de la ligne droite, avant d’être dominé assez sûrement pas TONY GIO. CASH GAMBLE n’a fait que la ligne droite, mais quelle fin de course ! Revenu à son meilleur niveau, CASH GAMBLE peut désormais être suivi en confiance. TESSY D'ETE a couru comme l’avait indiqué Franck Nivard avant l'épreuve, après avoir attendu, elle n’a fait que les derniers 500 m. BAHIA QUESNOT a tenté de contrer LOOKING SUPERB ce qui lui coûte visiblement un bien meilleur classement. 

UZA JOSSELYN a couru sans ambition, elle était surtout en piste pour préparer le Critérium de la Côte d’Azur (Gr I) où elle aura sur sa route un certain Bold Eagle. ALPHA SALTOR n’a jamais fait illusion. C’est un sujet qu’il faudra revoir au trot monté. VALKO JENILAT a tenté une vaine attaque en 3e épaisseur dans le dernier kilomètre, avant de céder totalement. I LOVE PARIS s’est rapidement montrée fautive. Elle s’est ensuite contentée de suivre le peloton, sans jamais donner l’impression de pouvoir rivaliser avec ses adversaires du jour.

 


Partants du Grand Prix de Paris (Gr I)

1 I LOVE PARIS

2 LOOKING SUPERB

3 CAPTAIN SPARROW - NP

4 TESSY D'ETE

5 BAHIA QUESNOT

6 TONY GIO

7 CASH GAMBLE

8 ALPHA SALTOR

9 CARAT WILLIAMS

10 UZA JOSSELYN

11 VALKO JENILAT

12 BELINA JOSSELYN


Arrivée et rapports du Grand Prix de Paris

Crédit photo : ScoopDyga


| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |