Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Dimanche à ParisLongchamp : GHAIYYATH, l’attraction de la réunion

26/04/2019
GHAIYYATH avait tellement d’avance à mi-ligne droite dans le Prix d'Harcourt (Gr III) que William Buick avait jugé bon de poser les mains ce qui permettait à SOLEIL MARIN de revenir sur lui. INTELLOGENT se classait 3e devant Lucius Tiberius et Volfango. 
 
 

Prix Ganay : GHAIYYATH fait figure d’épouvantail
 
Dans ce premier Groupe I de l’année disputé sur l’hippodrome de ParisLongchamp qui ne réunira que 5 partants, nous aurons l’honneur de voir en piste GHAIYYATH, un sujet ayant toujours été tenu en haute estime par Charlie Appleby, mais qui a malheureusement été écarté des pistes durant quasiment 1 an. Ce fils de Dubawi a prouvé qu’il n’avait rien perdu de sa superbe l’an dernier en s’imposant facilement lors de sa rentrée dans le Prix du Prince d'Orange (Gr III) aux dépens de Sacred Life. L’hiver a visiblement été fort profitable pour GHAIYYATH qui s’est littéralement promené pour sa reprise de contact en remportant dans un véritable canter le Prix d'Harcourt (Gr III) devant son compagnon de casaque SOLEIL MARIN.
 
La distance de 2100 m ne devrait pas être un gros souci pour GHAIYYATH, un sujet que Charlie Appleby estime avoir la pointure d’un Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) ! S’il est dans la même forme qu’en dernier lieu, ce sujet de très grande classe pourrait suivre les traces des champions Dylan Thomas et Helissio, pour ne citer qu’eux, des chevaux qui après avoir inscrit leurs noms au palmarès de ce Prix Ganay (Gr I) s’étaient distingués le premier dimanche d’octobre sur l’hippodrome de ParisLongchamp en remportant l’Arc de Triomphe (Gr I).

 
Les adversaires de GHAIYYATH
 
Battu du minimum dans son année 3 ans dans le Prix du Jockey-Club (Gr I) par Brametot, WALDGEIST a démontré en 2018 que c’était l’un des meilleurs chevaux d’âge en remportant le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr I) et en terminant au 4e rang du 2e Prix de l'Arc de Triomphe (Gr I) remporté par la championne Enable. WALDGEIST n’a pas couru depuis le mois de décembre à Sha Tin, ce qui ne devrait pas être un gros problème pour ce sujet appartenant à une écurie en grande forme en ce moment. S’il y a un cheval qui peut inquiéter GHAIYYATH, c’est bien ce fils de Galileo. 
 
STUDY OF MAN avait redonné le sourire à Pascal Bary en remportant le Prix du Jockey Club (Gr I) en 2018, avant de décevoir à plusieurs reprises, notamment dans le Prix de l'Arc de Triomphe (Gr I) où son mauvais numéro dans les stalles ne lui avait pas permis de bénéficier d’un parcours de rêve. Il se serait encore étoffé durant l’hiver selon son entourage. Comme il avait bien couru l’année dernière pour sa reprise de contact, STUDY OF MAN peut d’emblée monter sur le podium.
 
Placé au 4e rang du Prix du Jockey Club (Gr I) de STUDY OF MAN, INTELLOGENT avait répété la ligne en dictant sa loi dans la foulée dans le Prix Jean Prat (Gr I) devant Cascadian, un Godolphin. INTELLOGENT effectuait un retour à la compétition dans le Prix d'Harcourt (Gr II) enlevé par GHAIYYATH, ce qui ne l’avait pas empêché d’avoir un bon comportement. En ayant accusé des progrès, le « chouchou » de Fabrice Chappet ne devrait pas être ridicule.
 
SOLEIL MARIN n’a jamais été considéré comme un champion par son entourage, bien qu’il ait participé au Prix du Jockey Club (Gr I) 2017. C’est plutôt un cheval de la valeur Groupe III, une catégorie où il s’est déjà imposé à 2 reprises. Certes, il vient de terminer au second rang de son compagnon de casaque dans le Prix d'Harcourt (Gr II) en profitant de sa forme avancée vis-à-vis de certains de ses adversaires. L’opposition est plus relevée ce qui pourrait l’empêcher de terminer une nouvelle fois sur le podium.

 

Prix Allez France Longines : MORGAN LE FAYE est meilleure que jamais
 
Le peloton de ce 1er Groupe III de cette réunion dominicale de ParisLongchamp réunira 10 partantes de 4 et 5 ans dans un prix Allez France (Gr III) commémorant une championne ayant remporté à 2 reprises le Prix Ganay (Gr I)... MORGAN LE FAYE, encore une représentante de la casaque Godolphin qui truste les victoires au niveau Groupe cette année, s’annonce comme la jument de la course. Placée dans 2 Groupes I avant d'être mise au repos, la pensionnaire d’André Fabre a débuté la saison 2019 sur les chapeaux de roues en s’imposant dans le Prix Zarkava (L) aux dépens de Shahnaza et Lady Sidney, qu'elle dominait très nettement. Meilleure que jamais à 5 ans d'après son entourage, elle ne devrait avoir aucun problème pour confirmer sa tentative de rentrée, malgré une opposition semblant un peu plus relevée.
 

Les autres protagonistes de ce Groupe III
 
DRAMATIC QUEEN reste sur 2 victoires outre-Manche et effectue le déplacement avec quelques ambitions selon les bruits... LUNCH LADY s’était bien comportée pour sa réapparition dans le Prix Edmond Blanc (Gr III) où elle n’était devancée que d’assez peu par The Revenant et Graphite, de belles références. Régulière, cette fille de Shamardal aura des ambitions justifiées pour les accessits. SHAHNAZA a été nettement battue par la favorite MORGAN LE FAYE en dernier lieu. Placée de Groupe II en 2018, cette représentante de la casaque Aga Khan doit avoir son mot à dire en pareille société.
 
WATAYOUNA ne doit évidemment pas être condamnée sur sa course de rentrée à Maisons-Laffitte. Si elle a recouvré les moyens qui lui avaient permis de s’imposer dans une Listed durant l’été à Vichy, elle n’est pas hors course pour les places. TOSEN GIFT n’était pas à 100% dans le Prix Exbury (Gr III). Placée à ce niveau l’an passé, elle tentera de surprendre. LADY SIDNEY s’est remarquablement défendue dans la course de référence enlevée par MORGAN LE FAYE, mais il y a quelques nouvelles venues ce qui pourrait l’empêcher de conclure sur le podium.
 
SULLY vient d’effectuer une rentrée décevante à Toulouse dans un lot qui était pourtant à sa portée. Elle va devoir avoir beaucoup progressé pour pouvoir prétendre faire l’arrivée de ce Prix Allez France (Gr III). QUALISAGA n’ayant pas montré qu’elle avait la pointure au niveau Listed en dernier lieu, elle aura encore plus de difficultés à s’illustrer dans la catégorie qui nous intéresse. BELLA BOLIDE n’avait pu terminer que 5e du Quinté+ du 1er avril, sa tâche s’annonce donc très compliquée.

 
Crédit photo : ScoopDyga