Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

CLEANGAME est le digne successeur d’Aubrion du Gers

21/07/2019

CLEANGAME double la mise dans le Prix de Buenos Aires (Gr II). Il domine de toute une classe CERENZO TURBO, BALADIN HONGROIS, COLORADO BLUE et VERTIGE DE CHENU qui complète la bonne combinaison du Pick 5. 


La semaine de l’écurie de Jean-Michel Bazire s’était mal passée avec la blessure d’une lad et le décès de deux chevaux, dont l’un des fers de lance de la maison, le phénoménal Aubrion du Gers, un hongre considéré par son mentor comme le meilleur ayant foulé ses pistes d’entraînement. Elle s’est bien mieux terminée avec l’impressionnante victoire de CLEANGAME dans le Prix de Buenos Aires (Gr II), l’épreuve sur laquelle nous reviendrons plus tard, un succès ayant redonné un peu de baume au cœur à JMB. Dans la même réunion, In Your Dreams, une protégée de Yves Boireau, est la première à avoir battu à la régulière Gotland, le leader incontesté de la génération des 3 ans. Elle ne faisait que confirmer en piste la confiance, avant l’épreuve, de Matthieu Abrivard. Dimanche à Deauville, comme on pouvait s’y attendre, le Darley Prix Robert Papin (Gr II) est revenu à A'ali, un poulain qui s’est imposé à l’issue d’une belle accélération finale. Sauf contretemps, selon son entourage, A'ali sera au départ du Darley Prix Morny (Gr I) le 18 août à Deauville. Turfoo revient pour vous sur le Prix de Buenos Aires (Gr II).


CLEANGAME est invincible sur les parcours de longue haleine...

CLEANGAME était déjà très bon lorsqu’il était sous la férule de Sébastien Guarato, mais depuis qu’il est entraîné dans la Sarthe, chez Jean-Michel Bazire, il a gravi les échelons, sous sa responsabilité il a couru dix-neuf fois pour seize victoires et trois podiums, un score impressionnant. Avant de remporter le Grand National du Trot 2018, avec une confortable avance, le fils d’Ouragan de Celland avait réalisé la plus belle performance de sa carrière en dictant sa loi dans ce ''marathon'' d’Enghien très facilement, alors que selon JMB, CLEANGAME n’avait pas arrêté de changer de jambes durant le parcours. Cette année, il était plus souple dans ses allures, mais aussi très zen, ce qui lui a permis de s’imposer en roue libre. Il aurait vraisemblablement pu gagner encore plus nettement, si Jean-Michel Bazire l’avait voulu. Une chose est sûre, CLEANGAME peut combler le vide laissé par son aîné au sein de son entourage... 


Le ''Film'' du Prix de Buenos Aires 

Parti à sa main, CLEANGAME a suivi en retrait durant les deux premiers tours de piste, avant de commencer à se rapprocher gentiment. Au poteau des derniers 1000 mètres, Jean-Michel Bazire demandait à son protégé un effort en dehors pour se rapprocher du leader VERTIGE DE CHENU, un élément sur lequel il prenait nettement l’ascendant à l’entrée de la ligne droite pour s'en aller quérir un succès impressionnant. CLEANGAME a amélioré son chrono de l’année dernière de plus de 2 secondes, alors que la piste n’était pourtant pas en parfait état à la suite d'une grosse averse tombée avant l’épreuve. 

Après avoir pris un bon départ, CERENZO TURBO s’est retrouvé au sein du peloton à l’entrée du tournant final à la suite des nombreux relais, ce qui ne l’a pas empêché de revenir s’octroyer la deuxième place à l’issue d’une belle ligne droite. Venu prendre la tête au premier passage devant les tribunes, BALADIN HONGROIS a fait un relais avec COLORADO BLUE, avant de laisser passer DELFINO. Décalé de son sillage à l’entrée de la ligne droite, BALADIN HONGROIS a fait illusion pour la deuxième place, avant d’être devancé d’assez peu par CERENZO TURBO.  

Venu en bonne place à mi-parcours, et encore en bon rang à l’entrée de la ligne droite, COLORADO BLUE s’est montré courageux jusqu’au bout. VERTIGE DE CHENU a pris la tête à un tour du but, avant de voir passer CLEANGAME à l’entrée de la ligne droite, un uppercut qui a laissé des traces, VERTIGE DE CHENU se montrant incapable de contrer ses cadets dans les 200 derniers mètres. EXPRESS JET a couru sans ambition, Pierre Vercruysse n’ayant pas voulu lui faire mal avant son objectif avoué qui est le Critérium des 5 ans (Gr I) disputé le mois prochain. 

ARLINGTON DREAM s’est contenté de suivre en retrait, avant de finir à sa main. Il était lui aussi en piste pour préparer un prochain objectif sous la selle. DELFINO a un instant pris la tête, avant de laisser passer VERTIGE DE CHENU, puis a demandé à souffler dans la ligne droite. Il a visiblement trouvé la distance trop longue pour ses aptitudes. COBRA BLEU a couru comme un cheval qui n’était pas 100 % après avoir connu un problème de santé. Il aura encore besoin d’un ou deux parcours dans les jambes pour retrouver son bon niveau. 

SUPER FEZ s’est montré fautif alors qu’il semblait battu. Ce n’est visiblement pas un cheval fait pour les ''marathons''. AZARO D'EVA a été distancé pour ses allures répréhensibles, alors qu’il était au sein du peloton. L’état de la piste lui a peut-être joué des tours.


Les partants du Prix de Buenos Aires

        1 DELFINO

2 COLORADO BLUE

3 CERENZO TURBO

4 BALADIN HONGROIS

5 SUPER FEZ

6 EXPRESS JET

        7 AZARO D'EVA

8 COBRA BLEU

        9 VERTIGE DE CHENU

10 CLEANGAME

11 ARLINGTON DREAM


Arrivée et rapports du Prix de Buenos Aires

Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |