Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Prix de l’Arc de Triomphe : ENABLE peut rentrer dans la légende…

04/10/2019

La victoire de ENABLE dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) 2018 avait été acquise de très peu aux dépens de la regrettée Sea of Class. Au vu de l’opposition, la championne de l’écurie de Khalid Abdullah devra encore sortir le grand jeu cette année pour tenter de devenir un mythe en remportant ce Groupe I pour la troisième année consécutive.


Le moment tant attendu par beaucoup d’amoureux du galop aura lieu ce week-end sur l’hippodrome de ParisLongchamp, un Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) qui ne réunira malheureusement que 12 partants, mais faute de combattants, il y a du beau monde au départ dans ce Groupe I qui est considéré par beaucoup d’entraîneurs français et étrangers comme la plus belle course du monde en plat, bien qu’elle ne soit pourtant pas la mieux dotée. L’attraction de ce Groupe I c’est évidemment ENABLE, une concurrente qui hormis sa troisième place lors de sa deuxième sortie en compétition à Newbury, alors qu’elle effectuait sa rentrée, n’a jamais connu la défaite, elle qui a remporté les deux dernières éditions de ce Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) tant convoité sera au départ pour tenter de réaliser un triplé historique, un exploit que n’avait pas réussi à réaliser Trêve, la grande championne de la famille Head. La partie n’est pas gagnée d’avance pour la fille de Nathaniel qui aura sur sa route quelques clients, notamment SOTTSASS, un protégé de Jean-Claude Rouget qui est désormais devenu beaucoup plus facile à monter, s’il est dans un bon jour, il devrait faire galoper l’extraterrestre de John Gosden, une jument que beaucoup de professionnels estiment imbattable, mais comme tous les turfistes le savent, il n’y a pas de chevaux invincibles… Turfoo analyse pour vous les partants de ce Prix de l’Arc de Triomphe 2019. 

 

L’analyse des partants du Prix de l’Arc de Triomphe 2019

1 FRENCH KING – Représentant de l’écurie Pantall, FRENCH KING semble avoir franchi un palier, il vient de courir à trois reprises outre-Rhin pour autant de victoires, la dernière obtenue dans un Groupe I d’un niveau assez modeste. Il s'attaque à beaucoup plus fort ce dimanche, maintenant sa forme étincelante, et le fait d’être associé à Olivier Peslier, un jockey ayant énormément d’expérience dans ce tournoi sera un plus. En bénéficiant d'un bon parcours FRENCH KING peut s'immiscer en fin de combinaison de ce Quinté+ de gala qui va rentrer dans l'histoire si ENABLE l’emporte. 

2 WALDGEIST – Battu du minimum dans le Prix du Jockey-Club (Gr I) 2017 par Brametot, ce fils de Galileo avait ensuite connu une période en demi-teinte, avant d’aligner quatre succès consécutifs, dont un dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr I). Ensuite, il avait remarquablement tenu sa partie dans la dernière édition de ce Groupe I en se classant au quatrième rang, à moins de deux longueurs de la favorite ENABLE. Venant de remporter avec un certain style le Prix Foy (Gr II) sur ce tracé, WALDGEIST va tenter d’apporter à son mentor André Fabre une huitième victoire dans ce Groupe I.

3 GHAIYYATH – Sujet estimé par Charlie Appleby, GHAIYYATH avait été tenu éloigné des pistes quasiment un an après sa victoire en octobre 2017 à Newmarket. Lauréat d’emblée, avec la manière, du Prix du Prince d'Orange (Gr III), GHAIYYATH a confirmé son retour au premier plan après l’hiver en dictant sa loi dans le Prix d'Harcourt (Gr II) très facilement devant Soleil Marin. Un brin décevant dans le Ganay (Gr I) de WALDGEIST, il s’est réhabilité en remportant de dix-sept longueurs son Groupe I en Allemagne. Sur sa forme, il pourrait faire galoper les favoris.

4 KISEKI – Ce sujet venu du pays du soleil levant n’est pas le meilleur cheval nippon, mais il a tout de même remporté un Groupe I dans son pays. Sa première sortie dans l’Hexagone, dans le Prix Foy (Gr II), disputé sur le parcours emprunté ce dimanche, n’a pas totalement convaincu son entourage en particulier Christophe Soumillon qui le pensait capable d’accrocher WALDGEIST. Comme il a progressé à l’entraînement selon son entourage, KISEKI va tenter de surprendre, si la piste ne devient pas extrêmement pénible.

5 BLAST ONEPIECE – Ce fils de Deep Impact, un cheval qui avait fait le spectacle en son temps dans ce Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I), est peut-être le meilleur des 3 représentants japonais. Au mois de décembre, il avait remporté l’Arima Kinen (Gr I) en laissait à nette distance KISEKI. Restant sur une victoire dans un Groupe II devant FIEREMENT qu’il dominait de plus d’une longueur, et ayant bien travaillé sur les pistes d’entraînement de Newmarket, BLAST ONEPIECE est l’un des chevaux capables de titiller la championne, si l’assouplissement du terrain ne le perturbe pas.

6 FIEREMENT – Comme BLAST ONEPIECE, FIEREMENT est un fils du crack étalon japonais Deep Impact et il est aussi doté d’un sérieux potentiel. Lauréat de deux Groupes I, dont le Kikuka Sho (Gr I), une course disputée sur les 3220 mètres de Kyoto, qu’il remportait nettement en laissait à plus de deux longueurs BLAST ONEPIECE, FIEREMENT n’a pas pu rééditer cet exploit lors de sa rentrée dans un Groupe II où il était dominé assez nettement par BLAST ONEPIECE. Ayant travaillé de manière convaincante avec ce dernier, FIEREMENT pourrait lui aussi étonner, s’il s’adapte au terrain très souple.

7 NAGANO GOLD – Lauréat au niveau Listed à deux reprises, cet élève de l’habile Vaclav Luka s’est hissé dans les Groupes avec une certaine réussite. Au mois de juin dernier, à Ascot, il s’était classé deuxième des Hardwicke Stakes (Gr II) derrière Defoe, un cheval ayant déjà participé au Prix de l’Arc de Triomphe (Gr II). La dernière fois, dans le Grand Prix de Deauville (Gr I), dommage qu’il se soit montré un peu trop bouillant durant le parcours, car il aurait terminé plus près de SOFT LIGHT. Ici, il tentera surtout de profiter de la défaillance des favoris pour faire plaisir à son entourage.

8 ENABLE - Considérée par Lanfranco Dettori comme une jument d’exception, pour le crack jockey d’origine italienne c’est ce qu’il a monté de mieux, la fille de Nathaniel sera au départ dimanche pour tenter de réaliser un hat-trick dans l’Arc de Triomphe (Gr I), un exploit n’ayant jamais été réalisé dans ce Groupe I dans la formule actuelle qui existe depuis quasiment un siècle à un an près. ENABLE est montée en condition sur sa victoire du 22 août à York dans un Groupe I, selon son entourage. Le seul petit doute concernant la championne de John Gosden, c’est qu’elle n’a jamais évolué sur une piste aussi souple.

9 MAGICAL - Première des deux représentants du redoutable Aidan O'Brien, MAGICAL semble en peu en dessous de son compagnon d’entraînement et de casaque JAPAN, même si son mentor l’aime énormément, pour lui la fille de Galileo a un peu le même profil que Found, une jument qui lui avait permis de remporter son second Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) en 2016, avant l’hégémonie ENABLE. MAGICAL ayant gagné brillamment sa préparatoire à Leopardstown, et semblant avoir très bien ''digéré'' cette sortie, elle va tenter de faire mieux que l’année dernière où elle s'était classée dixième. 

10 JAPAN – Ce fils de Galileo est tenu en haute estime par Aidan O'Brien qui juge que c’est le meilleur de sa génération outre-Manche. S’il n’avait pas connu un contretemps à la suite de problèmes de santé, il aurait pu courir le prix du Jockey-Club (Gr I), une course où il aurait certainement donné du fil à retordre à SOTTSASS. Gagnant du Grand Prix de Paris (Gr I) sur le tracé emprunté ce dimanche, il vient de confirmer ses progrès en battant Crystal Ocean, un super cheval qui lors de sa sortie précédente avait donné une belle réplique pour la victoire à ENABLE. JAPAN n’ayant pas montré ses limites, il fait partie des chevaux capables de l’emporter.

11 SOFT LIGHT - Pour l’instant, ce représentant de Jean-Claude Rouget n’a pas montré qu’il avait le calibre pour remporter un Groupe I et encore moins le plus beau d’entre eux. Pour l’instant, son plus beau fait d’armes reste son ultime prestation dans le Grand Prix de Deauville (Gr II) qui s’est conclue par une deuxième place derrière Ziyad, un bon cheval, mais pas un élément capable de briller dans un Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I). Supplémenté (120 000 €) pour pouvoir être présent au départ ce dimanche et faire plaisir à son entourage, SOFT LIGHT tentera de profiter de son aptitude au terrain lourd pour étonner.

12 SOTTSASS - Sujet assez compliqué en début de carrière, notamment avant le départ des courses, SOTTSASS s’est bien amendé ce qui lui a permis de remporter ses trois dernières sorties avec désinvolture. Pas spécialement attendu dans le Prix du Jockey-Club (Gr I), le fils de Siyouni avait surclassé le très bon Persian King. Dans le Prix Niel (Gr II), alors qu’il courait pour préparer cet objectif, il s’était imposé en ''deux foulées'', après avoir failli rester dans la boîte. SOTTSASS sera avantagé par l’assouplissement du terrain. Très plaisant lors de son dernier travail, il semble en mesure de pousser dans ses retranchements ENABLE


Partants et pronostic du Prix de l’Arc de Triomphe

Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |