Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Retour sur le Prix Reine du Corta et le Prix Abel Bassigny

11/11/2019

  GUNILLA D'ATOUT s’impose plus facilement que l’indique l’écart à l’arrivée dans le Prix Reine du Corta (Gr II) devant GIRLS TALK et GONDOLE JENILOU. Ces 3 pouliches pourraient taquiner les mâles le 15 décembre dans le Critérium des 3 ans (Gr I).


Prix Reine du Corta : GUNILLA D'ATOUT la meilleure des pouliches ?

La génération des 3 ans chez les femelles n’a pas encore une véritable leader, même si GUNILLA D'ATOUT semble pour l’instant dominer son sujet. Brillante lauréate pour sa première tentative dans les Groupes du Prix Uranie (Gr II) devant GLORIA DU GOUTIER, elle avait par contre beaucoup déçu lors de sa rentrée du 22 octobre, une défaite que l’on pouvait imputer à son parcours défavorable et à son manque de condition. La fille de Ready Cash n’a pas mis longtemps à rassurer son entourage puisqu’elle s’est imposée dans le Prix Reine du Corta (Gr II) aux dépens de GIRLS TALK plus facilement que l’indique l’écart à l’arrivée, un succès qui laisse penser qu’elle devrait pouvoir rivaliser avec les mâles dans le Critérium des 3 ans, engagement pour lequel on peut être certain qu’elle sera minutieusement préparée par Sébastien Guarato...


Le ''film'' du Prix Reine du Corta 

Malgré quelques efforts prématurés durant le parcours, GUNILLA D'ATOUT s’est imposée en très bonnes pouliches. GIRLS TALK a bénéficié d’un parcours sur mesure, ce qui lui a permis tracer une très belle ligne droite. C’est de bon augure pour ses prochains engagements... GONDOLE JENILOU a pris la tête dans la descente et avait encore l’avantage à l’entrée du tournant final, avant d'être dominée par GUNILLA D'ATOUT et GIRLS TALK, tout en terminant non loin d’elles. GREEN GRASS a bouclé un parcours propre, après avoir bénéficié d’un très bon déroulement de course. GLORIA DU GOUTIER a dû laisser passer GONDOLE JENILOU dans la descente, avant de se montrer courageuse pour finir.

GALAXIE DU GOUTIER a raté sa mise en jambes, ce qui ne lui a pas permis de jouer les premiers rôles, malgré un effort final très intéressant en retrait. C’est une bonne note. Après avoir occupé une bonne place, GIULETTA JET n’a pas pu rivaliser avec les premières. GALILEA MONEY n’était pas très carrée dans ses allures, cette pensionnaire de Jean-Michel Bazire n’était visiblement pas dans un grand jour. Rapidement attardée, GREENPEACE n’a jamais pu faire illusion. GAIA OLMENHOF a elle aussi musardé à l’arrière-garde, sans jamais donner l’impression d’être du niveau de ses adversaires du jour.


Les partantes du Prix Reine du Corta

1 GIULETTA JET

2 GALAXIE DU GOUTIER

3 GONDOLE JENILOU

4 GUNILLA D'ATOUT

5 GAIA OLMENHOF

6 GALILEA MONEY

7 GLORIA DU GOUTIER

8 GREENPEACE

9 GIRLS TALK

10 GREEN GRASS


Arrivée et rapports du Prix Reine du Corta

 

Prix Abel Bassigny : L’écurie Allaire à l’honneur 

Une certaine confiance régnait au sein de l’écurie Allaire avant le Prix Abel Bassigny (Gr II), un enthousiasme qui n’était visiblement pas usurpé, le premier, le second et le quatrième à l'arrivée de ce Groupe II sont des ''Allaire'', quant au troisième, c’était un ancien protégé de la maison…  GOTLAND, encore un fils de Ready-Cash, comme la lauréate du Prix Reine du Corta (Gr II) Gunilla d'Atout, était grandissime favori, une position assez logique. Le représentant de la casaque de la famille Allaire a concrétisé les espoirs des nombreux parieurs en piste en s’imposant facilement dans un chrono assez modeste pour ce genre de catégorie, après avoir été mené au millimètre par un Éric Raffin meilleur que jamais. Si GOTLAND reste à ce degré de forme, il pourrait dans le Critérium des 3 ans prendre le meilleur sur Good Boy Ligneries, un pensionnaire de Philippe Billard qui lui a tenu tête à deux reprises. 


Le ''film'' de ce Prix Abel Bassigny

GOTLAND a effectué son parcours dans le sillage de son compagnon d’entraînement GOLDEN BRIDGE, sujet sur lequel il a pris assez facilement le meilleur dans la ligne droite. Rapidement aux avant-postes, GOLDEN BRIDGE a imprimé un faux rythme à l’épreuve, mais n’a rien pu faire contre GOTLAND pour finir, malgré son courage. Cet ancien bon élément semble sur le chemin du renouveau, il devrait avoir son mot à dire dans le Critérium des 3 ans. Après avoir bénéficié d’un bon parcours le long de la corde dans le sillage du gagnant, GET HAPPY a bien conclu, une fin de course qui est de bon augure pour l’avenir. GATSBY PERRINE s’est montré accrocheur pour finir, alors qu’il n’avait pourtant pas bénéficié du meilleur des parcours.

Mené à l’économie, GRAND ART a conclu à son rythme, sans pouvoir rivaliser avec les quatre premiers. GIPSON CREEK a effectué un bout de classe dans la montée, une débauche d’énergie qu’il a peut-être payée pour finir. GODFATHER a toujours été pointé parmi les derniers. Cette rentrée va certainement lui faire le plus grand bien. GUERRIER ROYAL s’est montré fautif une deuxième fois, alors qu’il venait de rejoindre les premiers. GAMIN DES PERDRIX semblait sur ses fins au moment de sa faute dans le tournant final. GAMBLE RIVER n’était pas menaçant au moment de sa faute dans l'ultime virage. Lui aussi va certainement gagner en condition sur cette réapparition.


Les partants du Prix Abel Bassigny

1 GRAND ART

2 GET HAPPY

3 GUERRIER ROYAL

4 GODFATHER

5 GAMIN DES PERDRIX

6 GIPSON CREEK

7 GAMBLE RIVER

8 GOLDEN BRIDGE

9 GATSBY PERRINE

10 GOTLAND


Arrivée et rapports du Prix Abel Bassigny

Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |