Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Samedi à Vincennes : GUNILLA D'ATOUT fait sensation !

25/11/2019

Lauréate du Prix Reine du Corta (Gr II) d’assez peu, comme le montre la photo d’arrivée, GUNILLA D'ATOUT s’est imposée beaucoup plus facilement dans le Prix Annick Dreux (Gr II) devant GREEN GRASS et GALILEA MONEY. 


Prix Annick Dreux : GUNILLA D'ATOUT assoit sa suprématie chez les pouliches de 3 ans
 
Gagnante du Prix Reine du Corta (Gr II), malgré un parcours peu avantageux, GUNILLA D'ATOUT semblait apte à remporter son troisième Groupe en autant de tentatives dans ce Prix Annick Dreux (Gr II). Le seul ''bémol'' c’était que la fille de Ready Cash était confiée pour la première fois à Björn Goop (Éric Raffin ayant choisi d’être associé à GOTLAND dans trois semaines dans la belle) pour que ce dernier fasse connaissance avec elle en prévision de son objectif le Critérium des 3 ans (Gr I). Mise au bouton par Sébastien Guarato, GUNILLA D'ATOUT n’a pas posé de difficultés à son nouveau driver, elle a parfaitement rempli son contrat en s’imposant à l’issue de 500 derniers mètres impressionnants. Elle faisait dire après la course à Sébastien Guarato et Björn Goop qu’elle pourrait regarder droit dans les yeux les mâles dans le Critérium des 3 ans, des propos sortis de la bouche de deux grands professionnels qui sont de bon augure. GUNILLA D'ATOUT nous donne rendez-vous le 15 décembre où elle tentera de succéder à un certain Face Time Bourbon. 

 
Le "Film" de ce Prix Annick Dreux
 
Dans le sillage de sa compagne de casaque et d’entraînement GLORIA DU GOUTIER durant le parcours, GUNILLA D'ATOUT s’est emparée du commandement aux passages du poteau des 1000 mètres, avant de placer une splendide accélération à la sortie du dernier tournant pour s’envoler vers un franc succès qui ne devrait pas rester sans lendemain… GREEN GRASS s’est fait ramener sur un plateau durant le dernier kilomètre par GIRLS TALK, avant de tracer une très belle ligne droite. C’était une excellente course de préparation en prévision du Critérium des 3 ans (Gr I) où cette autre représentante de Sébastien Guarato aura quelques ambitions. Après avoir bénéficié d’un bon parcours le long de la corde, GALILEA MONEY s’est bien allongée dans la phase finale. Cette protégée de JMB est en progrès, elle pourrait surprendre dans trois semaines.
 
GOURGANDINE a couru battue, avant de conclure dans un style intéressant. C’était sa première sortie à ce niveau, ce qui laisse présager un bel avenir pour cette fille de Bold Eagle. GIRLS TALK a malheureusement dû faire un gros effort en deuxième épaisseur, nez au vent, dans la montée, une débauche d’énergie payée cash dans la ligne droite. GEE s’est montrée accrocheuse dans la phase finale, alors qu’elle semblait pourtant dominée dans l'ultime tournant. Ses prochains engagements au trot monté seront à suivre avec le plus vif intérêt. GRAINE DE CRACK a fait ce qu’elle a pu après avoir connu un bon parcours. GLORIA DU GOUTIER a fait son travail, elle a comme prévu par Sébastien Guarato ramené GUNILLA D'ATOUT jusqu’aux 1000 mètres, avant de la laisser passer et de finir à son rythme.
 
GALAXIE DU GOUTIER s’est montrée fautive en plaine, alors qu’elle tentait de se rapprocher des premières. GONDOLE JENILOU a rapidement été affichée dans la colonne des disqualifiés. Dommage, car elle a ensuite fait étalage de sa forme en retrait. Pour finir, GAIA OLMENHOF qui s’est montrée indélicate dans les premiers mètres de course.

 
 
Prix Jacques de Vaulogé : Philippe Allaire reçu quatre sur quatre…
 
Philippe Allaire était bien armé dans ce Prix Jacques de Vaulogé (Gr II) dans lequel il présentait quatre des onze protagonistes, il avait donc de grandes chances de conserver son titre acquis l’année dernière avec Feliciano. Tout le monde pensait que GOTLAND, même son mentor, serait difficile à battre, mais c’était sans compter sur ses deux changements de jambe préjudiciables en début de course pour le fils de Ready Cash qui a ensuite été contraint d’effectuer un effort prématuré pour revenir sur les leaders. Cette petite mésaventure a permis à GALLANT WAY, un autre protégé de l’écurie Allaire, de se mettre à l’honneur pour sa première tentative dans les Groupes, une victoire ayant fait particulièrement plaisir à son propriétaire un certain Jacques Pauc… GALLANT WAY devrait encore se bonifier lorsqu’il pourra être allégé dans sa ferrure selon son mentor. Il faut donc s’attendre à voir ce fils Ready Cash devenir l’un des meilleurs de sa génération. Pour conclure, on notera que Philippe Allaire a dominé de la tête et des épaules ce Prix Jacques de Vaulogé (Gr II) en plaçant ses quatre protégés aux quatre premières places.

 
Le ''Film'' du Prix Jacques de Vaulogé
 
Vite placé dans le sillage du leader GOLDEN BRIDGE, GALLANT WAY s’est décalé de son sillage à 200 mètres du but, avant de le dominer plus facilement que l’indique l’écart à l’arrivée. GALLANT WAY pourrait être l’une des révélations de l’année 2020 selon son entourage. En tête avant l’amorce du premier tournant, GOLDEN BRIDGE a animé l’épreuve jusqu’à 100 m du poteau où il n’a pas pu contrer l’attaque de son compagnon d’entraînement GALLANT WAY. Régulier et courageux, GOLDEN BRIDGE devrait bien tenir sa partie le 15 décembre. Fautif à deux reprises en début de parcours, GOTLAND a dû faire un effort prématuré dans la montée pour se rapprocher, malgré cela il s’est montré courageux pour s’octroyer la troisième place. En s’élançant un peu mieux, il devrait lutter pour la victoire dans le Critérium des 3 ans (Gr I).
 
Pointé au sein du peloton durant le parcours, GATSBY PERRINE a commencé à se rapprocher dans le haut de la montée, avant de se montrer courageux dans la phase finale pour conserver la quatrième place. GARIBALDI a bénéficié d’un bon parcours le long de la corde, puis a tracé une ligne droite intéressante. Bien placé pendant l’épreuve, GAMBLE RIVER n’a pas pu rivaliser avec les premiers pour finir. ALA TEJY s’est contenté de suivre sans ambition. Il faudra le reprendre au trot monté. Après avoir connu un bon déroulement de course, GOLD DE CHIMAY n’a pas pu soutenir la comparaison. GILMOUR a fini au pas à la suite d’un parcours peu favorable. En retrait durant le parcours, GUERRIER ROYAL a connu une fin de parcours laborieuse. GAMIN DES PERDRIX a commis l’irréparable dans le premier tournant.

 
Crédit photo : ScoopDyga