Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Dimanche à Deauville : La casaque Godolphin à l’honneur !

13/07/2020

Outre la victoire de PINATUBO dans le Prix Jean Prat (Gr I), EARTHLIGHT (photo) s’est montré brillant pour sa réapparition dans une Listed-Race largement à sa portée. Les deux champions de l’écurie Godolphin n’ont visiblement pas fini de faire parler d'eux cette saison.


Prix Kistena : EARTHLIGHT conserve son invincibilité 

Le premier temps fort de la réunion de dimanche à Deauville a eu lieu dans une Listed-Race, une épreuve dans laquelle était engagée EARTHLIGHT, un véritable phénomène qui avait couru 6 fois en 2019 pour autant de victoires, dont les deux dernières dans des Groupes I ! Durant le meeting d’été de Deauville, il avait remporté le Prix Morny (Gr I) aux dépens de Raffle Prize. Ce fils de Shamardal avait ensuite confirmé son énorme potentiel en passant le poteau en tête dans les Middle Park Stakes (Gr I). Écarté des pistes à la suite d'ennuis de santé, le sprinter d’André Fabre défendant la casaque Godolphin a rassuré son entourage d’emblée en s’imposant dimanche, sans être poussé dans ses retranchements par Mickaël Barzalona. Il dominait de plus de 2 longueurs WANAWAY, une pouliche ayant donné l’impression de pouvoir terminer plus près du champion. CREW DRAGON s'octroyait le second accessit avec mérite, d’autant qu’il s’était montré brillant durant le parcours.

Arrivée et rapports du Prix Kistena

 

Prix Jean Prat : PINATUBO reste invaincu sur 1400 mètres ! 

Durant son année de 2 ans, PINATUBO s’était montré tellement dominateur qu’il avait été affublé d’un rating supérieur à celui de la légende Frankel au même âge ! Lauréat de deux Groupes I lors de ses deux dernières sorties de la saison 2019, PINATUBO a connu sa première défaite cette année pour sa rentrée, à Newmarket, dans les 2000 Guineas Stakes (Gr I), course où il avait montré que le mile était la limite de ses aptitudes. Une chose qu’il a confirmée dans les James's Palace Stakes (Gr I) en ne terminant que deuxième de Palace Pier, après avoir un instant donné l’impression de pouvoir faire mieux. 

Dimanche, dans le Prix Jean Prat (Gr I), PINATUBO retrouvait une distance sur laquelle il n’avait jamais été vaincu, cela s’annonçait donc sous les meilleurs auspices. Bénéficiant d’un leader en la personne de WELL OF WISDOM, son jockey William Buick ne s’est pas affolé, il a positionné son champion en retrait jusqu’au passage du poteau des 400 derniers mètres, moment où PINATUBO a commencé à se rapprocher gentiment, avant de prendre le meilleur à 100 mètres du but et de le conserver sûrement, malgré la belle défense de LOPE Y FERNANDEZ, un représentant d’Aidan O'Brien qui s'est complètement réhabilité après son cuisant échec dans un Groupe I à Ascot. 

MALOTRU évoluait pour la première fois à ce niveau, ce qui n’a pas empêché ce représentant de Marco Botti de s’octroyer la troisième place au prix d’un excellent coup de reins. WOODED était lui aussi au départ de son premier Groupe I. Le protégé de Francis-Henri Graffard s’est pourtant très bien défendu faisant illusion jusqu’à 30 mètres le poteau pour la troisième place. MOLATHAM a quant à lui effectué un effort final prometteur, après avoir été pris de vitesse au moment où la course s’est décantée. Sur le mile, il pourrait faire briller la casaque Al Maktoum.


Arrivée et rapports du Qatar Prix Jean Prat

 

Prix de Ris-Orangis : William Buick reçu trois sur trois…

L’excellent jockey William Buick avait trois montes dimanche à Deauville, il a réalisé un sans-faute. Après ses victoires avec Althiqa et Pinatubo, il a clôturé sa journée par un succès avec ROYAL CRUSADE dans le Prix de Ris-Orangis (Gr III), encore un représentant de la casaque Godolphin qui remporte la plus belle course de sa carrière. Patiemment monté, le fil de Shamardal a trouvé son action après le passage du poteau des 300 mètres, puis a pris sûrement le meilleur sur DUBAI STATION à 100 mètres de l’arrivée pour l’emporter facilement. En gros progrès, ROYAL CRUSADE pourrait courir au plus haut niveau sans être ridicule. 

Animateur de l’épreuve avec TOUR TO PARIS, GLEN SHIEL a semblé dominé pour les premières places à 100 mètres du poteau, avant de redonner un excellent coup de reins pour s’emparer du premier accessit. DUBAI STATION a tenté de suivre le lauréat dans les 200 derniers mètres, ce qui lui a peut-être coûté la deuxième place. Monté au sein du petit peloton, BATWAN a bien fini, mais moins vite que trois de ses adversaires… Seconde favorite, ALOCASIA n’a malheureusement pas pu tenir son rang, tout en se défendant honorablement. Il faudra la revoir face à ses contemporains.


Arrivée et rapports Prix de Ris-Orangis

 Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |