Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Prix de l’Arc de Triomphe : ENABLE en quête d’une troisième victoire historique !

02/10/2020

Battue l’année dernière, ENABLE (photo) sera pour la quatrième fois au départ de ce Groupe I pour tenter de rentrer encore un peu plus dans la légende des courses… 


Avec la pandémie, cette édition 2020 du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) n’aura pas tout à fait la même saveur que d’habitude en l’absence du nombreux public présent en général lors de cette course mythique. Le spectacle aura tout de même bien lieu dimanche, sur les 2400 mètres de ParisLongchamp, grâce à un plateau de rêve, la seule présence de la championne ENABLE, qui participe pour la quatrième fois à cette épreuve pour tenter de renter dans l’histoire des courses en devenant la seule à inscrire 3 fois son nom au palmarès de « l’Arc ». Cette année, elle sera encore confrontée à une adversité de haut vol, elle aura sur sa route son compagnon d’entraînement STRADIVARIUS, un stayer de grande classe qui, avantagé par l’assouplissement des pistes, pourrait être la révélation de cette épreuve. PERSIAN KING est meilleur que jamais, il a lui aussi le droit de jouer les premiers rôles, s’il tient la distance. Il pourrait permettre à André Fabre de remporter son neuvième « Arc », un nouveau record qui sera sans doute difficile à égaler. SOTTSASS est revenu en pleine forme à l’entraînement, il sera en piste, selon son habile entraîneur, pour tenter de faire mieux que dans l’édition 2019… Chez les 3 ans, attention à SERPENTINE, le brillant lauréat du Derby d’Epsom (Gr I), qui n’était pas à 100% pour sa rentrée dans le Grand Prix de Paris (Gr I). Il devrait afficher un tout autre visage dimanche, même avec le 15 dans les stalles. IN SWOOP, un élève de Francis-Henri Graffard en gros progrès, vient de laisser une impression favorable dans le Grand Prix de Paris (Gr I). Lui aussi peut émettre des ambitions dans cette épreuve qui s’annonce palpitante. Turfoo analyse pour vous les partants de ce Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) 2020.


L’analyse des partants du Prix de l’Arc de Triomphe 2020

 1 PERSIAN KING – Le représentant de l’écurie Fabre a déjà épinglé 3 Groupes I à son palmarès, mais sur le mile. Il a donc le lourd handicap de débuter sur la distance classique dimanche dans la plus belle course du monde, néanmoins on peut penser que si son habile entraîneur tente le coup, c’est que le fils de Kingman va s’adapter. Meilleur que jamais, il vient de dominer le champion Pinatubo dans le Prix du Moulin de Longchamp (Gr I), PERSIAN KING pourrait profiter de son numéro correct à la corde pour faire briller la casaque Godolphin.

2 ROYAL JULIUS – L’entourage de ROYAL JULIUS se fait visiblement plaisir en le présentant au départ de ce Groupe I extraordinaire, même si ce fils de Royal Applause compte quelques performances intéressantes à son actif, notamment une seconde place l’année dernière sur la distance classique à Doha derrière French King. Face à une telle opposition, cet élève de Jérôme Reynier tentera de profiter de la défaillance de certains favoris pour terminer cinquième...

3 WAY TO PARIS – Ce fils de Champs Elysées réalise la meilleure saison de sa carrière. Après son impressionnante victoire au mois de mai, dans le Grand Prix de Chantilly (Gr II), il avait failli battre Sottsass dans le Prix Ganay (Gr I). Il s’est ensuite logiquement imposé dans le Grand Prix de Saint-Cloud (Gr I), une victoire acquise plus facilement que ne l’indique l’écart à l’arrivée devant Nagano Gold, le huitième de « l’Arc » 2019. Ayant progressé sur sa course de rentrée, il va tenter de profiter de son aptitude aux pistes lourdes pour en étonner quelques-uns.

4 JAPAN - Dans l’édition 2019, JAPAN se serait peut-être emparé de la troisième place aux dépens de Sottsass à l’issue d’un déroulement de course un peu plus favorable. Cette année, il n’a pas encore montré son vrai visage, tout en ayant des excuses, il avait notamment connu un problème de ferrure. Aidan Patrick O'Brien estimant qu’il a désormais retrouvé son cheval à l’entraînement, ce fils de Galileo devrait logiquement nous montrer son vrai visage en disputant au moins les accessits.

5 SOVEREIGN - L’an dernier, il avait causé une énorme surprise en remportant le Derby d’Irlande de 5 bonnes longueurs devant son compagnon d’entraînement et de casaque Anthony Van Dyck. Cette année, il avait été nettement dominé Ascot par Enable, et a radicalement échoué en dernier lieu dans un Groupe I, alors qu’il était très plébiscité. Pour ses premiers pas dans l’Hexagone, ce protégé du redoutable Aidan Patrick O'Brien doit surtout être envisagé en bout de combinaison.

6 STRADIVARIUS – Sur 3000 mètres et plus, c’est certainement l’un des meilleurs chevaux des dernières décennies, il s’est payé le luxe d’épingler les quatre dernières éditions de la Gold Cup (Gr I), une performance qui ne devrait pas être égalée. Sa sortie dans le Prix Foy (Gr II) avait surtout pour but de le tester sur le parcours emprunté dimanche, comme l'essai a été concluant et qu’il va être avantagé par l’assouplissement des pistes, ce fils de Sea The Stars pourrait faire galoper sa compagne d’entraînement Enable. 

7 SOTTSASS - Impressionnant lauréat du Prix du Jockey Club (Gr I) 2019, SOTTSASS avait confirmé que c’était un cheval sortant de l’ordinaire en concluant au troisième rang de l’édition 2019 de cette épreuve. Cette année, après sa victoire dans le Prix Ganay (Gr I), on s'attendait à un peu mieux de sa part lors de ses sorties suivantes, néanmoins il avait l’excuse d’évoluer sur 2000 mètres. Revenu au top à l’entraînement, et retrouvant sa distance de prédilection, il peut faire aussi bien que l’an dernier.

8 ENABLE - Dans l’édition 2019 de ce Groupe I, l’étonnant Waldgeist avait mis un terme à 12 succès consécutifs de la part de la championne de John Gosden, dont 2 dans cette magnifique épreuve. Après cette « défaite », tout le monde pensait qu’elle allait prendre sa retraite, mais son entourage a décidé de la laisser à l’entraînement pour qu’elle puisse rentrer dans l’histoire en devenant la première à remporter le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I) à 3 reprises. Au top, elle pourrait réaliser le rêve de son entourage.

9 DEIRDRE – Cette jument venue du pays du soleil levant compte quelques performances intéressantes outre-Manche, elle avait notamment remporté les Nassau Stakes (Gr I), et conclue troisième d'un Groupe I de Magical, la double lauréate des Champion Stakes (Gr I). DEIRDRE n’ayant pas été revue depuis sa prestation décevante à Goodwood, elle est difficilement recommandable pour ses premiers pas sur la piste de ParisLongchamp. 

10 GOLD TRIP - Décevant dans le Prix du Jockey Club (Gr I) à la suite d’un déroulement de course peu avantageux, GOLD TRIP s’est racheté en terminant au troisième rang du Grand Prix de Paris (Gr I) à une tête de In Swoop. La marche est nettement plus haute, néanmoins comme c’est un élément qui en début de carrière avait montré une aptitude au terrain très lourd, il pourrait à l’issue d’un parcours au millimètre, que ne devrait pas manquer de lui donner Stéphane Pasquier, s’octroyer un accessit.

11 CHACHNAK - Pour l’instant, son unique tentative dans un Groupe I s’est soldée par une défaite radicale, il avait pourtant bénéficié d’un parcours favorable dans le Prix du Jockey Club (Gr I). Depuis, il s’est complètement réhabilité en remportant le Prix du Prince d'Orange (Gr III) au courage, performance qui ne l’autorise pas en principe à se mettre en évidence dimanche, d’autant qu’il a toujours déçu en terrain très souple.

12 IN SWOOP – Dominé par Gold Trip dans le Prix Greffulhe (Gr II), IN SWOOP a créé une petite surprise en allant remporter le Derby allemand (Gr I), une course d’un niveau moyen. Le protégé de Francis-Henri Graffard a depuis confirmé que c’était bien un cheval de Groupe I en terminant plaisant deuxième de MOGUL dans le Grand Prix de Paris (Gr I). Loin d’avoir montré ses limites, et avantagé par l’assouplissement des terrains, il pourrait créer une très belle surprise.

13 MOGUL – Considéré en début de carrière comme un excellent performeur sur le mile, ce protégé d’Aidan Patrick O'Brien a gagné en tenue, ce qui lui a permis de remporter 2 de ses 3 sorties sur la distance classique. Sa dernière victoire est particulièrement intéressante puisqu’elle s’est déroulée dans le Grand Prix de Paris (Gr I) disputé sur ce tracé où il s’imposait brillamment. S’il peut bénéficier du même parcours caché, il pourrait mettre à profit sa redoutable pointe de vitesse pour se mettre encore en évidence.

14 SERPENTINE - C’est, peut-être, la meilleure « cartouche » de l’écurie d’Aidan Patrick O'Brien, tant il avait été impressionnant dans le Derby d’Epsom (Gr I) qu’il avait remporté de plus de 5 longueurs. Il ne faut surtout pas le juger sur sa prestation dans le Grand Prix de Paris (Gr I), d’autant qu’il effectuait une petite rentrée sans être à son poids de forme aux dires de son mentor. Supplémenté pour participer à cette épreuve, il devrait se montrer à la hauteur, même avec le 15 à la corde.

15 RAABIHAH - Elle aurait sans doute dicté sa loi dans le Prix de Diane Longines (Gr I) en ayant bénéficié d’un parcours un peu plus favorable. Cette fille de Sea The Stars s’était ensuite vengée en surclassant ses adversaires dans le Prix de Psyche (Gr III). Certes, elle a été nettement battue en dernier lieu dans le Prix Vermeille (Gr I), mais Tarnawa avait pris du champ au bon moment. Si Maxime Guyon, qui la découvre en compétition, peut lui donner une bonne course, elle aura sans doute son mot à dire.


Partants et pronostic du Prix de l’Arc de Triomphe

Crédit photo : ScoopDyga

| Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 100 € de paris gratuits |