Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !!
Actualités hippiques

Dimanche à ParisLongchamp : SOTTSASS fait mieux qu’en 2019…

05/10/2020

Troisième de l’édition 2019, SOTTSASS confirme ses progrès en s’imposant cette année dans le Prix de l’Arc de Triomphe aux dépens du prometteur IN SWOOP. 


Le spectacle a été un peu terni dimanche, dans la plus belle réunion disputée sur l’hippodrome de ParisLongchamp, à la suite des forfaits de tous les pensionnaires d’Aidan O’Brien pour la plupart testés positifs à une substance interdite (zilpaterol) présente dans des aliments consommés. Quatre d’entre eux étaient engagés dans le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I), dont 3 disposaient d’une première chance. Il n’était donc plus que 11 au départ de la course de l’année au galop, une épreuve sur laquelle nous reviendrons plus tard. En début de réunion, nous avons assisté à la réussite de la famille Rossi qui a fait main basse sur les 2 premiers Groupes I. Dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr I), Sealiway s’est baladé, c’est visiblement un crack. Dans le Prix Marcel Boussac (Gr I), Tiger Tanaka, une pouliche achetée à réclamer, s’est imposée assez sûrement permettant à sa cavalière Jessica Marcialis d’enlever son premier Groupe I. Dans l’Arabian World Cup (Gr I), Tayf prenait le meilleur sur Messi tout à la fin, permettant à Thomas Fourcy de montrer que c’était lui le « boss » chez les chevaux arabes. Le Prix de l'Opéra a vu la pensionnaire de la casaque Aga Khan, Tarnawa, dominer à la lutte l'excellente Alpine Star. Dans le Prix de l'Abbaye de Longchamp (Gr I) Wooded a privé Glass Slippers d’un doublé dans ce sprint. Dans la dernière belle course cette magnifique réunion, le Prix de la Forêt (Gr I), One Master n’a pas raté son objectif, montée au millimètre par un Pierre-Charles Boudot en grande forme, elle a pu réaliser un triplé historique dans ce Groupe I. Turfoo revient pour vous sur l’arrivée du Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I).

 
Prix de l’Arc de Triomphe :
 
Premier « Arc » pour Cristian Demuro et Jean-Claude Rouget !
 
En 2019, après sa victoire très facile dans le Prix du Jockey Club (Gr I) devant PERSIAN KING, Jean-Claude Rouget avait déclaré que SOTTSASS était un cheval apte à remporter le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr I), il avait failli lui donner raison dès sa première participation dans la plus belle course du monde en terminant au troisième rang derrière ENABLE. Cette année, le cheval était au départ en meilleure forme que jamais dixit son mentor, SOTTSASS avait effectué un dernier travail de toute beauté. Avantagé par l’alourdissement des pistes, et la « défaillance » de certains de ses adversaires, le fils de Siyouni a réussi à mener sa tâche à bien à la grande joie de son entourage. Après avoir bénéficié d’un parcours de rêve dans le sillage du leader PERSIAN KING, SOTTSASS lui a pris l’avantage au passage du poteau des 200 mètres, avant de résister sûrement à la bonne fin de course d’IN SWOOP. Cette victoire permet à Jean-Claude Rouget d’inscrire enfin son nom au palmarès de ce Groupe I tant convoité. C’est aussi une première Cristian Demuro, mais peut-être pas la dernière pour ce jockey italien talentueux.
 
 
Le « film » du Prix de l'Arc de Triomphe 
 
Placé dans le sillage du leader durant le parcours, SOTTSASS a déboîté à 300 mètres du but, avant de prendre le meilleur au passage des 200 mètres, et de s’imposer assez sûrement. IN SWOOP a bénéficié d’un excellent parcours dans le dos de SOTTSASS, avant de repiquer en dedans au poteau des 300 mètres et de bien finir. Après avoir animé l’épreuve sur un faux rythme, PERSIAN KING semblait être dominé à 200 m du but, mais il a trouvé les ressources nécessaires pour conserver la troisième place. Longtemps pointé parmi les derniers, GOLD TRIP est venu comme pour disputer la victoire à mi-ligne droite, avant de « coincer ». RAABIHAH a effectué son parcours dans le sillage d’ENABLE, mais a malheureusement dû changer de ligne pour trouver l’ouverture, ce qui lui a visiblement coûté un meilleur classement au vu de sa fin de course. 
 
Vite en bonne place, ENABLE n’a pas pu passer la vitesse supérieure pour finir. Elle n’a visiblement pas apprécié la piste très lourde selon Lanfranco Dettori. STRADIVARIUS s’est retrouvé en dehors, nez au vent, pendant la majeure partie de la course, une débauche d’énergie qui lui a sans doute coûté une place dans la bonne combinaison. Constamment à l’arrière-garde, DEIRDRE a tenté en vain de se mêler à la lutte pour les premières places à l’entrée de la ligne droite. Après avoir patienté, WAY TO PARIS n’a pas eu son finish habituel… Pointé à l’arrière-garde durant l’épreuve, ROYAL JULIUS n’a pas pu soutenir la comparaison. CHACHNAK s’est retrouvé assez vite derrière le leader en deuxième épaisseur, nez au vent, avant d’être gêné dans la ligne droite, alors qu’il semblait sur ses fins.

 
Crédit photo : ScoopDyga