Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! (Code TURFOOVIP)
Actualités hippiques

Prix d'Amérique Legend Race : FACE TIME BOURBON rentre un peu plus dans l’histoire…

01/02/2021

FACE TIME BOURBON (17) contrôle sûrement le retour de DAVIDSON DU PONT (15) dans les derniers mètres de course. Le champion de Sébastien Guarato, qui remporte ici son deuxième Prix d’Amérique (Gr I) consécutif, est en passe de devenir l’un des meilleurs chevaux de tous les temps.


Le Prix d'Amérique Legend Race (Gr I) 2021 a tenu toutes ses promesses, le grand favori FACE TIME BOURBON a conservé son sceptre, sans pourtant avoir bénéficié d’un parcours aussi favorable que dans l’édition 2020. Le match attendu entre lui et DAVIDSON DU PONT n’a pas vraiment eu lieu, malgré tout son courage le protégé de Jean-Michel Bazire n’a jamais pu inquiéter véritablement le fils de Ready Cash dans la ligne droite, alors qu’il a pourtant connu une course de rêve dans son sillage durant un bon moment. FACE TIME BOURBON, que Jean-Michel Bazire estime être un mix entre son père Ready-Cash et son demi-frère Bold Eagle, n’a sans doute pas fini d’émerveiller les foules, il a déjà rejoint dans l’histoire Varenne, Offshore Dream et Ready Cash des chevaux ayant tous réalisé le doublé dans l’Amérique au 21e siècle. Mais à seulement 6 ans, et avec la possibilité désormais de courir jusqu’à 11 ans, l'élève de Sébastien Guarato pourrait rejoindre le champion des champions un certain Ourasi, lauréat à 5 reprises du Prix d'Amérique (Gr I). C’est tout ce qu’on lui souhaite. Le petit ''jeune'' GU D'HERIPRE a concrétisé en course la confiance de son entourage en concluant au troisième rang, une performance excellente, d’autant qu’il n’était pas déferré des quatre pieds, ce qui devrait encore l’améliorer aux dires de Fabrice Souloy qui a indiqué qu’il serait présenté dans cette configuration à l’avenir. DELIA DU POMMEREUX et BAHIA QUESNOT complètent la bonne combinaison de ce Quinté+ de luxe en se montrant courageuses, alors qu’elles ont pourtant tiré durant le parcours. Turfoo analyse pour vous l’arrivée Prix d'Amérique Legend Race (Gr I). 
 

Le ''Film'' du Prix d'Amérique Legend Race
 
Rapidement en bonne place, FACE TIME BOURBON a pu se placer dans le sillage de l’animatrice BAHIA QUESNOT, une concurrente qu’il a débordée facilement dans le tournant final, avant de replacer un nouveau démarrage à l’entrée de la ligne droite et de s’imposer en phénomène. Il pulvérise par la même occasion le record de l’épreuve en 1’10’’8 et égalise celui des 2700 m de la grande piste. Bien parti, DAVIDSON DU PONT a pu prendre le dos de FACE TIME BOURBON au passage devant les tribunes, un sillage qu’il a malheureusement perdu dans le tournant final et qu’il n’a jamais pu raccrocher, malgré tout son courage. Le protégé de Jean-Michel Bazire n’a pas à rougir de cette prestation, c’est lui aussi un champion.
 
Dans le sillage de DELIA DU POMMEREUX durant grande une partie du parcours, GU D'HERIPRE n’a pas pu la suivre dans le tournant final, mais est revenu sur elle dans la ligne droite au prix d’un excellent coup de reins. Lorsqu’il sera présenté déferré intégralement, il pourrait rivaliser avec FACE TIME BOURBON. Après avoir bénéficié d’un bon parcours, DELIA DU POMMEREUX s’est vivement rapprochée dans le tournant final, mais sans jamais pour autant revenir les deux premiers, avant de se faire remonter dans les dernières foulées par GU D'HERIPRE. Dommage qu’elle se soit montrée tendue durant le parcours, car elle aurait sans cela conclu sur le podium.
 
Après un jeu de relais avec POWER dans la descente, BAHIA QUESNOT s’est emparée du commandement, avant de ‘’brancher’’ lorsque FACE TIME BOURBON est venu à sa hauteur. Si elle ne s’était pas montrée aussi généreuse, la lauréate du Prix de Cornulier (Gr I) aurait sans doute fait beaucoup mieux... Elle nous donne rendez-vous, selon Junior Guelpa, dans le Prix de France (Gr I). Après avoir attendu, DIABLE DE VAUVERT a profité du sillage de GU D'HERIPRE pour se rapprocher dans le tournant final, avant de bien conclure en dehors, mais un peu moins vite que son adversaire. Le protégé de Bertrand Le Beller a fini à sa place d’après Gabriele Gelormini. 
 
Au sein du peloton, FELICIANO a pu se faufiler le long de la corde dans le tournant final pour se rapprocher des premiers, mais n’a pas pu finir aussi vite que ses adversaires. CHICA DE JOUDES s’est contentée de suivre, et de finir très correctement en retrait. C'est une prestation qui est de bon augure pour ses prochaines tentatives. Pointé avant-dernier en abordant la montée, DROLE DE JET a effectué un dernier kilomètre très correct. Vite sur jambe, BILLIE DE MONTFORT a malheureusement perdu des rangs dans le sillage POWER lorsqu'il a rendu les armes. Ensuite, c’était mission impossible…
 
FEERIE WOOD a fait un bout intéressant dans le haut de la montée qu'elle n’a pas pu le soutenir bien longtemps. En queue de peloton, TONY GIO s’est contenté d’effectuer le dernier kilomètre. Cette sortie lui a surtout permis de peaufiner sa forme en prévision de prochains objectifs… VALOKAJA HINDO a suivi, sans jamais donner l’impression de pouvoir rivaliser avec ses adversaires du jour. VIVID WISE AS s’est retrouvé en troisième épaisseur, nez au vent, dans la montée, avant de demander logiquement à souffler. Il faudra le revoir dans le Prix de France (Gr I).
 
Venu un instant en tête, POWER a laissé passer BAHIA QUESNOT, un dos qu’il n’a pu conserver en abordant la montée, puis a lâché prise dans le haut de la montée emmenant dans sa perte quelques-uns de ses adversaires… VICTOR FERM s’est montré fautif, visiblement gêné, alors qu’il était dans la seconde partie du peloton. MONI VIKING a lui aussi été victime d’un petit tassement dans le premier tournant. LOOKING SUPERB n’a visiblement pas eu toutes ses aises dans le haut de la montée, alors qu’il semblait posséder encore un peu de gaz…

 
Crédit photo : ScoopDyga