Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! (Code TURFOOVIP)
Actualités hippiques

Eclairs de classe à Auteuil

13/06/2021

Pour la dernière grande réunion du premier semestre sur la Butte Mortemart, les têtes d'affiche habituelles ont, en partie, pris leurs quartiers d'été, mais quelques uns des meilleurs éléments sur les obstacles seront néanmoins présent.

L'après-midi démarrera sur les chapeaux de roue, avec la toute bonne Matilda du Berlais qui sera au départ de la première. Phénoménale, à l'image de sa mère Nikita du Berlais, la représentante de Magalen Bryant semble avoir la voie toute tracée pour rester invaincue net décrocher sa troisième victoire. Une course dont David Cottin semble avoir la clé, puisque la challenger, La Boëtie, représentera aussi son entraînement.

Idem dans la troisième, prix Aguado, ou le professionnel alignera un autre concurrent invaincu en deux sorties, Paradiso. Avec deux opposants logiques au vu de la course référence, le prix Stanley le 23 mai, où Paradiso l'emportait devant Latino des Isles et Impressive, qu'il retrouve aujourd'hui. Un match à trois plein de promesses, où l'ordre jouera pour beaucoup dans les rapports.

Le prix La Barka semble plus ouvert en l'absence de la reine le la catégorie, L'Autonomie. Pour autant, la casaque Coiffier sera bien représentée avec Garasil, qui reste sur une victoire dans le prix Romati. Dans cette épreuve, François Nicolle semble en position de force, lui qui présente aussi Porto Pollo, le tenant du titre. Il devront toutefois se méfier d'une visiteuse, Laurina, arrivée d'Angleterre et associée à une fine cravache, Félix de Giles.

Dans le prix des Drags, le jockey sera associé au président Fanfaron Spécial, qui tentera de monter de catégorie. Il reste sur deux victoires en steeple, dont le prix du Président de la République en dernier lieu. Un argument de poids face à des chevaux déjà titrés à ce niveau, à l'instar de Feu Follet, qui a éjecté son jockey dans le grand steeple chase de Paris, alors qu'il allait bien. Gardons le Sourire a été préparé pour cette course, et Edgeoy, bien que plus performant à Compiègne, aura aussi son mot à dire.