Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! (Code TURFOOVIP)
Actualités hippiques

Les Pouliches pour TONY PARKER et les poulains pour GODOLPHIN.

16/05/2022

Poule d'Essai des Pouliches

Mikel Delzangles n’était pas inquiet après la rentrée de MANGOUSTINE dans le Prix De La Grotte ou elle avait eu un parcours sage en vue de cette Poule d’Essai des Pouliches, son objectif annoncé. Vite en bon rang mais en 3éme épaisseur avec le nez au vent, elle revient à la distance sur CACHET, la lauréate des 1000 Guinées pour la dominer à l’issue d’une belle lutte. L’écurie Infinity Nine Horses remporte en cette occasion son premier Groupe 1 et pas n’importe lequel, un classique.
 
Gérald Mossé : « Elle le fait en championne car je n’ai pas eu le parcours idéal et à l’entrée de la ligne droite j’allais vraiment au dessus des autres. Pour finir, elle a donné une vraie accélération de crack. Elle a vraiment un gros moteur »
 
Tony Parker : « C’est énorme, une des plus belle course française et la gagner après seulement un an comme propriétaire, c’est seulement incroyable. Maintenant ou peut rêver mais on verra comment elle va récupérer. Je suis content aussi pour ZELDA qui fait un bon bout pour finir 6éme à seulement 2 longueurs de MANGOUSTINE »
 

Poule d'Essai des Poulains

Après le couplé gagnant dans les 2000 Guinées, la doublette Appleby/Godolphin annonce la couleur en s’imposant aussi dans Poule d'Essai des Poulains.
 
Vite sur jambes, MODERN GAMES a pris la tête en profitant de son bon numéro de corde avant de reprendre pour laisser passer TEXAS. A l’entrée de la ligne droite William Buick ne s’est pas posé de question et a lancé son partenaire pour s’imposer de toute une classe.
 
William Buick : « Il part vite, il est maniable, il est dur à l’effort et j’ai eu une course facile à monter. Il était au dessus du lot ici et le Prix du  Jockey Club sera son objectif »
 
TEXAS, Qui réalise la plus belle performance de sa carrière est bon second à l’issue d’une fin de course courageuse. Il  a fait rêver Henri-François Devin son entraineur qui y a cru jusqu’a 200 mètres du  poteau.