Turfoo
250€ OFFERTS SUR ZETURF >> J'EN PROFITE !! pixel count
Actualités hippiques

Analyse du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2012

06/10/2012

Camelot, Orfèvre, Shareta et Saônois seront les principaux favoris du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Groupe I) disputé ce dimanche à Longchamp.Camelot, Orfèvre, Shareta et Saônois seront les principaux favoris du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Groupe I) disputé ce dimanche à Longchamp.

Le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe est la course de galop la plus prestigieuse de France, et sans doute l'une des plus convoitées de la planète. Ce Groupe I doté de 4 millions d'euros réunira 18 compétiteurs de 3 ans et plus sur 2400 mètres grande piste, ce dimanche 7 octobre 2012 sur l'hippodrome de Longchamp. Malgré de nombreuses absences, notamment celle de la tenante du titre Danedream, cette édition 2012, qui servira de support au Quinté Plus, s'annonce passionnante et très ouverte. Camelot, Orfèvre, Saônois et Shareta feront notamment partie des principaux favoris. Turfoo analyse pour vous cet Arc 2012.

Partants et pronostics du Qatar Prix de l'Arc de Triomphe (Groupe I)

De nombreuses absences...

Les jeux sont faits, rien ne va plus ! On connaît enfin les 18 partants définitifs de ce Qatar Prix de l'Arc de Triomphe 2012. Avant même que le départ ne soit donné, cette course aura fait couler beaucoup d'encre. En effet, les défections furent nombreuses. Crack planétaire toujours invaincu, Frankel a décliné la lutte pour se consacrer aux Champion Stakes. La gagnante du Prix de Diane Valyra est tristement décédée cet été, sa dauphine Beauty Parlour a mis le cap sur l'Angleterre, se montrant très décevante pour sa rentrée, No Risk At All s'est blessé et est désormais étalon... Ajoutez à cela l'absence d'Imperial Monarch, le gagnant du Grand Prix de Paris sur ce tracé, de Nathaniel, de Danedream, tenante du titre et mise en quarantaine pour un problème sanitaire en Allemagne, ainsi que Snow Fairy, troisième l'an passé qui a mis un terme à sa saison, cela fait beaucoup...

... mais un plateau de choix malgré tout !

Malgré tout, ne boudons pas notre plaisir. Le lot proposé ce dimanche est de très bonne tenue. Nous aurons au départ Camelot (613), le gagnant des 1000 Guinees de Newmarket, du Derby d'Epsom et de l'Irish Derby, Saônois (616), le vainqueur du Jockey Club et du Prix Niel, Shareta (608), deuxième de l'Arc 2011 et gagnante du Prix Vermeille, Orfèvre (606), qui a fait sien le Prix Foy, et aussi Great Heavens (618), qui a vaincu dans les Irish Oaks (GI) ! Une belle brochette de champions, sur le parcours atypique des 2400 m de Longchamp, avec un lot fourni et les problèmes de trafic que cela peut engendrer, cela promet une course très spectaculaire !

Le favori des parieurs : Camelot ou Orfèvre ?

Même s'il reste sur une défaite face à Encke dans le St Léger de Doncaster, qui l'a empêché de succéder à Nijinsky (1970) au palmarès de la Triple Couronne, Camelot (613) n'en reste pas moins un formidable cheval, qui a su passer des 1600 mètres de Newmarket aux 2400 mètres d'Epsom et du Curragh avec une aisance digne des grands champions. Son entourage a fait appel à l'excellent Frankie Dettori pour le monter ce dimanche et avec le 5 dans les stalles, il devrait jouer un rôle majeur.

Cela dit, Camelot (613) ne sera peut-être pas le favori des parieurs, car Orfèvre (606) devrait être poussé par tout un peuple. En 2006, les Japonais étaient venus très nombreux sur l'hippodrome de Longchamp et avaient parié en masse sur Deep Impact. Écrasé d'argent, ce dernier avait dû se contenter de la troisième place avant même d'être distancé pour contrôle positif. Rail Link l'avait alors emporté à 24,60 euros, une cote astronomique pour un cheval qui venait de gagner le Grand Prix de Paris et le Prix Niel ! Orfèvre (606) pourrait bien susciter le même engouement ce dimanche, d'autant qu'il s'est imposé proprement pour ses débuts à Longchamp dans le Prix Foy (GII). Il sera une nouvelle fois monté par Christophe Soumillon, mais a malheureusement tiré un handicapant numéro 18 dans les stalles.

Les 3 ans à l'honneur ?

Bénéficiant de conditions de poids favorables par rapport à leurs aînés, les 3 ans sont souvent redoutables dans l'Arc. Au cours des 20 dernières années, 8 chevaux ont réussi le doublé Niel/Arc. Vainqueur du Prix Niel après avoir fait sien le Prix Policeman (Listed), le Prix La Force (GIII) et surtout le Prix du Jockey Club (GI), Saônois (616) fut l'une des vedettes de cet automne. En effet, ses propriétaires Pascal Treyve et Jean-Pierre Gauvin (l'entraîneur) ont repoussé une offre qatari faramineuse. Ils ont décidé de vivre l'aventure menant à l'Arc jusqu'au bout, renouvelant leur confiance au jockey maison Antoine Hamelin. Avec le 2 dans les stalles, Saônois (616) a été gâté.

Yellow And Green (617) a laissé une formidable impression pour sa rentrée dans le Prix Vermeille (GI), finissant fort à la quatrième place. Gagnante du Prix Malleret (GII), elle se plairait sur une piste assouplie et pourrait faire briller l'entraînement Clément et la casaque Al Thani. Gagnante des Irish Oaks (GI), Great Heavens (618) n'est certainement pas un faire-valoir. Elle fut supplémentée à la dernière minute comme Saônois (616) et Bayrir (611), gagnant des Secretariat Stakes (GI) et deuxième du Niel.

Kesampour (612) a couru proprement pour sa rentrée. Il avait gagné le Prix Greffulhe (GII) au printemps avant de conclure quatrième du Jockey Club. Masterstroke (614) sera l'un des deux atouts choisis par André Fabre. Ayant produit un superbe changement de vitesse lors de sa victoire dans le Grand Prix de Deauville (GII), il a été gardé bien frais depuis. Il devra surmonter le 17 dans les stalles de départ mais Mickaël Barzalona s'en sert à merveille. Ernest Hemingway (615) sera quant à lui dévoué à la cause de ses leaders.

Shareta, mieux que l'an passé ?

Chez les aînés, outre Orfèvre (606), nous retrouverons Shareta (608), qui a fait merveille dans le Vermeille (GI). Sur la lancée de sa victoire dans les Yorkshire Oaks (GI) outre-Manche, elle a vaincu avec assurance dans le Groupe I pour femelles et se présente dans une forme étincelante. L'an passé, elle avait obtenu une deuxième place inattendue et cette fois, Danedream n'est pas là... St Nicholas Abbey (602), multiple placé de Groupe I ces derniers temps outre-Manche, et Meandre (603), gagnant du Grand Prix de Saint-Cloud et du Grand Prix de Berlin, avaient conclu respectivement cinquième et sixième de l'Arc l'an passé.

Solemia (610) vient d'obtenir une bonne troisième place dans le Prix Vermeille (GI), validant ainsi son ticket pour l'Arc avec une chance d'outsider. Sea Moon (601) s'était classé deuxième de St Nicholas Abbey (602) dans la Breeders' Cup Turf, il ne faudra surtout pas le négliger. Haya Landa (609) est très brave mais dispose d'une marge vraiment réduite au plus haut niveau. Mikhail Glinka (604) paraît surclassé dans cette catégorie. Robin Hood (605) sera l'un des deux "pacemakers" de la maison O'Brien et peut donc être éliminé, tout comme Aventino (607), le "lièvre" d'Orfèvre (606).

Crédit photo : ScoopDyga

Inscrivez-vous immédiatement sur PMU.fr pour obtenir jusqu'à 150 € de paris gratuits |